top of page

L'histoire des bateaux ou l'histoire de l'Homme ...

Cet été, la ville de Toulouse annonce avoir le projet de mettre à disposition des visiteurs, des bateaux électriques afin de flotter sur la Garonne. L’objectif recherché ici est de relancer le tourisme dans la région et les premiers stands de location de ces mini-navires devraient voir le jour d’ici fin juin. A cette occasion un peu spéciale et après avoir publié un article sur l’histoire de l’aviation, nous voulions vous apprendre l’histoire passionnantes des bateaux. Des premiers radeaux aux voiliers pour finir au moteur, nous allons tout vous expliquer depuis la préhistoire ! Vous êtes prêt moussaillon ? Alors embarquons à bord du navire Grunge News pour tout comprendre …


Reproduction du Titanic dans le film de James Cameron (Crédit : DR)

Aujourd’hui nous ne savons toujours pas à quelle date a été construit le premier bateau. Les premières traces ne sont pas évidentes voire impossibles à retrouver du fait de la mauvaise conservation de ceux-ci. Cependant, une découverte récente est venue éclairer notre savoir. Des outils fabriqués par l’Homme ont été retrouvés en Crète qui était bien une île, comme aujourd'hui ! Pour accéder à ce territoire, ces humains n’ont pas pu nager, ainsi on en déduit qu’ils sont arrivés ici en bateau, mais toujours aucun vestige de ces constructions …


C’est en 7000 av. J-C (mésolithique) que sont retrouvées les premières traces physiques de bateaux. Une pirogue monoxyle est justement retrouvée à Noyen-sur-Seine, en France. Conçue en bois de pin sylvestre, cette barque est parmi les plus anciens vestiges maritimes que nous avons à ce jour.

La pirogue mésolithique en question (Noyen-Sur-Seine)

Signalons qu’à cette époque encore, les bateaux étaient principalement destinés à la chasse et la pêche plutôt qu’aux déplacements. Les populations étaient majoritairement sédentaires et développaient donc les échanges en créant le commerce maritime. Ces premiers échanges ont lieu autour de la mer Egée et rapidement, les commerçants comprennent le nouvel enjeu de ce mode de distributions et d’échanges et marchandent désormais différents produits tout comme l’or, l’argent ou même le cuivre. Des moyens sont mis en place afin d’agrandir la taille des embarcations pour transporter toujours plus de marchandises. Cependant, à cette ère encore, on ne sait pas vraiment faire avancer rapidement les bateaux, mis à part les rames, c’est tout ce qu’on a. C’est pourquoi, vers 5000 av. J-C (il n’y a pas de date bien précise), l’Homme trouve qu’en accrochant une peau de bête sur un bateau, celui-ci va plus vite et peut se déplacer en fonction du vent. La voile est née. C’est avec cette avancée technologique que l’Océanie devient une terre atteignable pour l’Homme qui n’hésite pas à la peupler (3000 av. J-C). Les embarcations partent principalement de Taïwan et traversent l’océan avec un équipage maximum de 50 passagers. Aucune trace n’a été retrouvée de ces bateaux mais les archéologues penchent à dire que ce serait de grands catamarans formés de 2 pirogues qui auraient permis la réalisation des voyages.


Plus les années passent et plus nous voyons des bateaux sur les eaux. En mer comme sur les fleuves, le monde se développe ! Selon l’historien grec Hérodote, les Egyptiens avaient une grande maîtrise de ce moyen de transport et auraient même fait le tour de l’Afrique en bateau, en 600 av. J-C. En parallèle, les flottes armées commencent à faire leur apparition. Ce sont les premiers pas de la marine en quelques sortes …

Les navires Phéniciens et Romains seront dotés d’un mât couvert d’une voile à la proue du bateau. Cette innovation va leur permettre de mieux contrôler leur embarcation face au vent et pourtant, les combats maritimes vont majoritairement se faire avec des rames permettant ainsi au bateau d’avoir une meilleure réaction aux mouvements. Ce sont les Trières qui sont favorisés lors des combats. Ces longs bateaux utilisés par les Grecs et Romains étaient facilement maniables, grâce à l’ajout d’un gouvernail, et parfaits à utiliser par temps calme. Cependant, leur architecture et les matériaux qui les composaient n’étaient pas assez solides et une tempête pouvait faire beaucoup de dégâts sur ces embarcations. Les Perses l’ont bien compris avant leur rencontre avec les Grecs pour la bataille de Salamine en 480 av. J-C. Ils auraient perdu plus d’un tiers de leurs bateaux avant la guerre ; fait qui aurait donc précipité leur défaite. Selon Hérodote, la flotte Perse était composée, au départ, de 1 207 trières, on vous laisse faire le calcul du nombre de leurs bateaux qui n’ont pas même vu le champ de bataille …


Bataille de Salamine (domaine public)

Le gouvernail de ces navires n’évolue pas vraiment. Il faudra attendre le XIème siècle en Baltique et en Perse pour pouvoir connaître des gouvernails assez proches de ceux que nous connaissons aujourd’hui. Cette innovation va permettre aux marins de mieux gérer la remontée des bateaux face au vent !


Du début à la fin du Moyen-âge, il ne va y avoir que peu d’innovation sur les bateaux. Cependant, les Vikings parviennent à s’amarrer sur les terres d’Amérique du Nord vers l’an 1000. Ce sont les premiers occidentaux qui, à bord de leurs bateaux nordiques, découvrent ce territoire encore jamais réellement découvert. Pourtant, il va falloir attendre la stricte fin de cette époque et un fameux Christophe Colomb pour pouvoir redécouvrir l’Amérique. Sa traversée, de son départ de Palos en Espagne le 3 août 1492 à son arrivée aux Bahamas, au large de la Floride, se fait en caravelle. 3 caravelles composent la flotte de l’aventurier ; "Santa Maria", "Pinta", "Nina". Les caravelles sont des bateaux construits par les Portugais et sont à la pointe de la technologie pour l’époque. Plus maniable et plus solide que la plupart des navires de l’époque, la Caravelle dispose de voiles triangulaires qui lui permettent une meilleure orientation mais aussi de faire face au vent (=louvoyer). Même si ce type de voile existait déjà depuis le VIIème siècle, elle était ici utilisée en combinaison avec d’autres, qui permettait au navire d’exploiter au mieux ses performances.

Portrait d'Huile sur bois d'Amerigo Vespucci (1454-1512) (Italie / Domaine public)

Christophe Colomb pensait avoir atteint les Indes, mais le navigateur Amerigo Vespucci le contredit après sa mort en affirmant qu’ils venaient simplement de redécouvrir le continent (après les Vikings donc). C’est pourquoi l’Amérique porte ce nom-là !


A chaque nouveau siècle, les bateaux deviennent de plus en plus imposants. Les premiers pirates en mer naissent et avec eux, de véritables combats maritimes toujours plus violents. Pillages, tueries et autres actes barbares sont perpétrés sur les eaux. Les îles sont désormais devenues facilement accessibles et les pirates ne se privent pas de cacher leurs trésors dans ces lieux reculés, …

Un jour prochain un article Grunge News sera dédié aux pirates, c’est promis !



Reproduction du Queen Anne's Revenge, le navire de Barbe-Noire (source : www.bateaux.com)

Les voiles se développent toujours mais arrivé au XIXème siècle, le moteur fait son apparition. Nous entrons progressivement dans une ère nouvelle, l’ère des temps modernes. Les navires sont complètements modifiés au profit d’une meilleure robustesse, d’une plus grande capacité de charges, … La rapidité des déplacements est plus importante et les grandes traversées ne sont plus le calvaire qu’elles pouvaient être. Le moteur change aussi les bateaux militaires qui s’adaptent et s’arment en fonction. L’avantage du moteur est qu’il peut rapidement évoluer. Pour preuve, le premier bateau à moteur de l’histoire est construit en 1776 ; nous sommes aujourd’hui en 2021 (245 ans plus tard) et nous concevons déjà des bateaux à moteur électrique ! Le potentiel du moteur convainc rapidement le monde et est aujourd’hui celui qui fait tourner les machines humaines des mondes marins …


Aujourd'hui des innovations font surface tous les ans et concernent tous types de bateaux. Le savoir qui nous avons acquis au cours des siècles nous permet alors d'éviter les erreurs à commettre lors de la construction d'une embarcation, que ce soit d'un point de vue sécuritaire ou d'un point vue rapidité. Exemple avec le Titanic ; ses tests avant son inauguration avaient été faits très rapidement (une journée seulement) et le navire présentait plusieurs défauts de conception le jour de son grand départ. Si le Titanic avait été construit dans le contexte actuel, la catastrophe aurait potentiellement pu être évitée. Quoi qu'il en soit, l'Homme innove sans cesse, à son plus grand .. bonheur ?


 
Vous aimerez aussi :



 



 




Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)


Comentários


bottom of page