top of page

Tout savoir sur les armes chimiques, actuelle menace russe ...

Suite au résultat du vote dans notre story Instagram sur @grunge_news, nous vous proposons aujourd’hui un Point Culture dédié aux armes chimiques. Au cœur de l’actualité, ce sujet nous amène ici à vous proposer un bref historique sur ce type d’arme destiné à provoquer intentionnellement la mort ou des blessures. Enfin, nous vous présenterons les types d’armes chimiques qu’ils existent et si elles pourraient ou non être utilisées par les Russes lors de la guerre qui fait actuellement rage en Ukraine.


Des militaires chinois lors d'un exercice. (crédit : © Reuters)

Les armes chimiques sont à proprement parler des armes "de destruction massive qui désignent les produits chimiques toxiques (et leurs composants), les munitions et dispositifs conçus pour libérer ces produits chimiques, ainsi que les matériels spécifiquement conçus pour l'utilisation de ces munitions et dispositifs" résume le Ministère des Affaires étrangères sur son site web.


Les premières armes de ce genre sont utilisées pour la première fois dès l’antiquité gréco-romaine. L’une des plus anciennes serait sûrement l’utilisation de racine d’hellébore. L’histoire se déroule en -600 av J.C lors de la première guerre sacrée. Celle-ci opposait les Amphictyons à la cité de Krissa, qui s'était approprié des territoires appartenant au sanctuaire de Delphes. Un siège fut mis en place mais face à la lenteur de celui-ci, Solon aurait eu l’idée d’empoisonner la rivière qui coulait jusque dans la cité. Pour ce faire, il aurait utilisé des racines d’hellébore qui aurait fait tomber malade les soldats assiégés. Ainsi, les Amphictyons seraient rentrés sans soucis dans la cité pour ensuite la détruire.

Ce type d’arme biologique/chimique a longtemps été utilisé mais n’a été perfectionné qu’avec la Première Guerre mondiale. Les premières utilisations de gaz moutarde et clarks sont employés pour détruire physiquement l’ennemi.

Les armes de ce type seront ensuite largement employées au cours du 20ème siècle, notamment lors de la révolution russe.


On classe aujourd’hui ce type d’arme dans 3 catégories :

  • Les agents incapacitants : Leur objectif n’est pas de blesser ou tuer, celles-ci peuvent être utilisées par les forces de l’ordre avec du gaz lacrymogène notamment.


  • Les agents toxiques : Celles-ci peuvent attaquer les poumons, la peau, les nerfs, …


  • Les agents incendiaires : Ces armes ont pour vocation de créer des brûlures.


Aujourd’hui le sarin est l’un des plus puissants gaz connaissables. Invisible et inodore, son simple contact avec la peau entraîne le blocage de la transmission de l'influx nerveux et enfin la mort par arrêt cardio-respiratoire.


Image d'illustration (via doctissimo.fr)

Avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février dernier, le pays de Vladimir Poutine est devenu une véritable menace. Peinant à atteindre ses objectifs aussi rapidement qu’il l’aurait souhaité, selon certains experts, le Kremlin pourrait désormais envisager d’utiliser des armes chimiques pour prendre le dessus. L’analyste spécialisé sur l’espace post-soviétique, Mathieu Boulègue, explique que l’arme chimique “serait destinée à terroriser la population civile et la forcer à fuir. Mais ce n’est pas une arme qui changerait la face de la guerre. Une arme tactique nucléaire qui raserait une ville ukrainienne, oui“.

Un haut responsable de l’OTAN a récemment affirmé que la Russie “prépare le terrain pour une attaque chimique ou aux armes biologiques.“.

En réponse à ces menaces, le président Américain Joe Biden à déclarer vendredi 11 mars lors d’un discours à la Maison Blanche que la Russie “paiera le prix fort si elle utilise des armes chimiques“ dans son invasion contre l’Ukraine.


Le 4 avril 2013, le 23e bataillon chimique de l'armée américaine présente des démonstrations de lutte contre des armes chimiques et bactériologiques en Corée du sud. (crédit : AFP / JUNG YEON-JE)

 
Vous aimerez aussi :



 


Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "Log In" en haut à droite de votre écran !)


Comments


bottom of page