top of page

Tout savoir sur la F1 comme si vous y étiez !

On y est, la saison 2022 de F1 vient de débuter au Grand Prix automobile de Bahreïn et c’est le monégasque Charles Leclerc qui a levé la coupe. Pour cette 73e édition du championnat du monde de Formule 1, de nombreux changement ont eu lieu. Que ce soit technique ou encore financier, la F1 va complètement changer de visage cette année. Pour mieux comprendre quels paramètres sont affectés, restez là et lisez ce nouvel article Grunge News. Au programme, on revoit avec vous l’histoire de la F1 puis nous étudierons les changements concrets de cette nouvelle édition, pour conclure, vous pourrez laisser votre avis en commentaire en vous connectant à votre compte Grunge News. Bonne lecture …


Image via wall.alphacoders.com

Malgré une première course automobile en 1894 en France, ce n’est pas elle qui a véritablement marqué les débuts de la F1. Pour cette course, le vainqueur sera désigné en fonction de la sécurité, de la commodité et du “bon marché“ de son véhicule. C’est pourquoi, tout commence en 1899 lorsque le propriétaire du journal américain “New York Herald“, John Gordon Bennett junior, rêve de créer un nouveau sport, celui de la course automobile. Il imagine alors un circuit fermé qui pourrait accueillir jusqu’à 3 voitures par pays, car oui, la course serait internationale. Dans le règlement, il est précisé que la course est annuelle et qu’elle sera organisée par le pays vainqueur de l‘édition précédente. De plus, la nationalité du pilote n’est pas prise en compte à l’inverse du constructeur automobile.


Henri Béconnais lors de la Coupe Gordon Bennett 1901 (Domaine Public)

La première course automobile de la coupe Gordon-Bennett se déroule le 14 juin 1900. Le circuit relie Paris à Lyon et seulement 5 pilotes sont au rendez-vous ; 3 voitures françaises, 1 américaine et 1 belge. Toutefois, seulement 2 bolides franchisent la ligne d’arrivée et c’est la France qui triomphe ! En parallèle, en 1904, est créée par l’Automobile Club de France (ACF), la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile), qui deviendra plus tard l’organisatrice du Championnat du monde de Formule 1.

Le succès grandit et en 1905, après une nouvelle victoire française, ce sont les frères Michelin qui trace le parcours. Une opportunité que les frères saisissent puisque pour cette nouvelle course, ils confectionnent leur première carte routière.


Après un retrait français de cette coupe, l’ACF reprend les rennes et organise au Mans, ce qui est appelé un “Grand Prix“, dès 1906. Le succès de cette nouvelle course est présent mais en raison de la Première Guerre mondiale, le Grand Prix n’est de retour qu’en 1921 où l’américain Jimmy Murphy arrive premier ! L’année suivante maque les débuts sur circuit du constructeur Bugatti. Cette nouveauté témoigne de l’importance de la course aux yeux des marques automobiles …


Bugatti Type 35C utilisée pendant les Grands Prix en 1926

En raison de la popularité des Grands Prix, en 1946, la FIA réforme les catégories des bolides et créée la Formule 1 en 1946 puis la Formule 2 en 1947. C’est dans ce contexte qu’en 1950, l’organisation lance un nouveau championnat du monde d’automobile nommé “Championnat du monde de Formule 1“.


En 1951 le constructeur Alfa Romeo remporte la course et permet à l'Argentin Juan Manuel Fangio d’obtenir son premier titre mondial. L’année suivante, Ferrari prend la place du constructeur automobile italien. Dès lors, le monde de la F1 entre dans l’ère Ferrari qui remporte presque tous les Grands Prix en 1952 ainsi que 6 sur 9 en 1953. La marque concourt avec la Ferrari 500 qui participent aux Grands Prix de 1952 à 1957 et offre 14 victoires à l’écurie.

Ferrari domine et c’est à cette époque que la F1 devient plus qu’un sport mais une réelle vitrine pour les constructeurs automobiles.


La Formule 1 change de nouveau de visage en 1977 lorsque Renault s’aligne sur le départ des courses avec un bolide à propulsion disposant d’un moteur suralimenté par turbocompresseur. Les victoires ne sont peut-être pas toujours au rendez-vous mais cette innovation prouve aussi l’intérêt des marques à améliorer leurs monoplaces. La F1 est prise très au sérieux par l’industrie. Toutefois, ce n’est qu’en 1983 que Nelson Piquet devient le premier pilote devient champion du monde au volant d'une de la Brabham-B.M.W, à moteur turbocompressé.


Ayrton Senna, le 24 mars 1984 (crédit : Sutton Motorsport Images)

L’année suivante, c’est la future légende de la F1, Ayrton Senna, qui fait son entrée au classement en concourant avec l’écurie Toleman-Hart. Le 21 avril de cette saison de 1985, il remporte son premier Grand Prix, à Estoril, au Portugal. C’était le début de sa longue et exceptionnelle carrière que nous relatons dans sa courte biographie écrite par l’équipe Grunge News, que vous retrouverez en fin d'article !


A la suite d’un accident considérable le 1er mai 1994 au Grand Prix de Saint-Marin, le héros brésilien succombe et c’est pour le monde de la F1 l’un des pires souvenirs. Les accidents mortels en Formule 1, il y en a eu. Le dimanche 29 décembre 2013, à Méribel, en Savoie, le pilote allemand à succès, Michael Schumacher, est victime d’un accident de ski qui engage, dans la journée même, son pronostic vital. Alors que son état de santé est toujours tenu secret par la famille et les proches, ces derniers ont tout de même participé à la réalisation d’un documentaire Netflix sur le sportif. Celui-ci sort le 15 septembre 2021 et est plutôt apprécié par les fans de pilote de F1 qui a régné pendant de nombreuses années …


Ce sport, bien que passionnant et bourré d’adrénaline reste dangereux et la FIA signe régulièrement de nouvelles réglementations sécuritaires afin d’assurer la protection des sportifs. La dernière importante réglementation en date qui a divisé l’industrie est bien sûr le halo.


Halo sur une F1 (image via f1i.autojournal.fr)

Pourtant, cette mesure de sécurité a sauvé la vie au pilote français Romain Grosjean en 2020 après un crash qui l’aurait probablement tué quelques années auparavant. Lui, était au départ contre ce halo sur les voitures. Pour lui, “c'était un triste jour pour la F1“ lorsque l'annonce de l'obligation d'installer ce bouclier en 2018 a été faite.

Aujourd’hui la F1 est l’un des sports les plus suivis à travers le monde. Ce sport même pointe technologique, adrénaline et voiture, le parfait cocktail pour satisfaire le public. La F1 est tellement prisée que le célèbre pilote Lewis Hamilton a même été anobli par la reine d’Angleterre. Récemment, c’est le Prince Charles qui, durant une cérémonie organisée au château de Windsor, lui a attribué le patronyme de “Sir“ Lewis Hamilton.

Alors 7 fois champion du monde, Lewis Hamilton reste toujours le rival du néerlandais Max Verstappen et même si celui-ci n’a pas franchi la ligne d’arrivée du premier Grand Prix de la saison 2022 (Grand Prix de Bahreïn), nous ne sommes qu’au début de l’année …


Lewis Hamilton (image via rds.ca)

Avec les nouveautés importantes de cette nouvelle saison sportive, les classements des courses resteront en théorie incertains jusqu’aux derniers tours ! On vous explique pourquoi ici :

On note avant tout que le poids minimal des monoplaces passe cette année de 752 kg à 795 kg. Ce changement s’explique entre autres, par l’ajout/modifications de diverses technologies et matériaux tels que la modification de l’aileron avant qui est simplifié ou encore les pneus qui passent désormais à une taille 18 pouces. Le Règlement Technique demande aussi aux constructeurs de F1 de réduire les perturbations aérodynamiques, (air sale), qui est généré par les bolides. Ce phénomène empêche de nombreux dépassements et c’est un problème qui a potentiellement trouvé sa solution avec cette nouvelle réglementation. Pour cette saison 2022, les combats de places dans le classement seront normalement plus fréquents et donc le spectacle sera au rendez-vous ! Seul bémol, avec ces modifications de la FIA, les voitures seront un peu moins rapides. Le champion du monde Max Verstappen commentait à ce propos ; “La vitesse, peu importe, si ça favorise les dépassements et le spectacle“.


Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B (crédit : Steven Tee)jpg

Plus qu'un sport, la F1 est aussi un phénomène qui permet d'être un divertissement, un moyen d'employer des nouvelles technologies, une vitrine pour les marques mais aussi une façon de moderniser les voitures (de tous les jours). Pour toujours performer et développer le spectacle tout en préservant la sécurité, la FIA intervient à chaque nouvelle saison pour réglementer davantage ce sport qui conquit un public international. Pour cette raison, il est évident que la F1 n'est certes pas à ses débuts, mais est loin de devenir un simple souvenir !


 
Vous aimerez aussi :



 


Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "Log In" en haut à droite de votre écran !) Placez votre savoir dans les conversations, lisez les articles Grunge News !

Comments


bottom of page