top of page

Miss France : au delà d’un simple concours de beauté

Miss France est un concours de beauté qui anime la France depuis désormais 100 ans. Au-delà d’un simple concours de beauté, cette élection est inscrite dans la culture française. Chaque année elle bat des records d’audience à la télévision ce qui prouve l’engouement autour de l’événement. En cette année 2020, nous pourrons assister au défilé annuel le 19 décembre prochain, ce qui marque l’occasion pour l’équipe Grunge News de revenir sur l’histoire de ce concours et sa place dans notre culture …


À Marseille le 14 décembre 2019, Clémence Botino (Miss Guadeloupe) est élue Miss France 2020 et reçoit ici la couronne de Miss France par Vaimalama Chaves (Miss France 2019)

- Archives AFP



“Le choix de la majorité indiquera le type instinctif d’une nation"

Tout commence en 1920, la Première Guerre Mondiale est passée et la population veut désormais vivre dans la paix, l’amusement et le bonheur. C’est le début des années folles. L’insouciance est reine et de nouvelles manières de se divertir prospèrent. Bref, les années 20 c’est autant un boum économique qu’un boum sociétal !


Maurice Waleffe - Source Gallica

C’est à l’aube de cette décennie qu’en 1920, un écrivain et journaliste français d’extrême droite d’une quarantaine d’années, Maurice de Waleffe, a l’idée de créer un concours de beauté féminin propre à la France. Il veut que la population française connaisse le type de femme favori du pays. Il rapporte :

“Le choix de la majorité indiquera le type instinctif d’une nation"



Au départ, les jeunes femmes sont avant tout triées par un jury (à 95% masculin) puis sont présentées au public dans les salles de cinéma. Leur portrait défile pendant l'entracte et ce, durant 7 semaines. 7 semaines où, à l'entrée des salles sombres, les spectateurs se voient remettre un bulletin de vote, où ils cochent leur candidate préférée !

La première lauréate du concours s’appelle Agnès Souret. Elle a 17 ans et fut élue avec pas moins de 114 994 voix ! Le succès est, comme vous pouvez le constater, bien présent.


Photographie d'Agnès Souret


Les prochaines élections n’auront lieues que 5 ans plus tard et cette fois ci, fini les projections des portraits dans les salles sombres. Cette fois-ci ce sera à un jury plus “sérieux“ de voter pour “la plus belle femme de France“.

En 1927, le nom de l’événement opte pour “Miss France“ et l'élue ne sera plus “la plus belle femme de France“ mais "Miss France".


En ces premières éditions, les femmes présentées n’auraient pas réellement été traitées comme des personnes à part entière lors des premières élections mais plutôt comme des animaux de foire comme le rapporte Raymonde Allain, Miss France 1928 :

"Mme de Waleffe m'entraîne par la main et me présente à chaque membre du jury, comme une génisse à la foire. Regardez le cou, regardez ces attaches, regardez ce profil. Et elle me lève la tête. Et elle me la tourne. A droite. A gauche. […] C'est comme ça qu'on devient reine de beauté".


logo Miss France par la société Miss France

Bien des années plus tard, en 1946 Maurice de Waleffe décède et à partir de cette date, le concours renaît. Effectivement, des branches nouvelles de l’événement naissent et permettent ainsi aux élections de se renouveler chaque année avec toujours autant d’euphorie.

Nous pouvons citer le comité de Charly’s en 1951 ou bien même l’association « Comité Miss France, Miss Europe, Miss Univers » en 1954. Car oui, depuis 1928 existe Miss Europe et depuis 1952, Miss Univers.



Iris Mittenaere (Miss France 2016) est élue Miss Univers 2017 — Seguia / Pacific Press SIPA


Le concours est diffusé pour la première fois en 1987 à la télévision, sur FR3, puis depuis 1995 sur TF1. Il est l’un des rendez-vous préférés des français chaque année. Appartenant à la société Miss France, il est dirigé par Nicolas Copperman et Sylvie Tellier depuis 2010.


Geneviève de Fontenay ©bestimage

Pendant de nombreuses années, la figure emblématique de l’élection était Geneviève de Fontenay. Elle présidait le comité "Miss France" fondé en 1954, et organisait les concours régionaux, pour fournir à la société "Miss France", dont elle était salariée, les différentes Miss pour le concours national. Ce qui la rendait emblématique, c’était son style vestimentaire toujours identique et son chapeau noir reconnaissable.

À la suite de son départ de la « société Miss France » en avril 2010, Geneviève de Fontenay coupe les ponts avec l'organisation Miss France, qui gère alors, à partir de ce moment-là, la gestion des élections des Miss régionales elle-même.



La dame au chapeau organise ainsi de son côté de nouvelles élections de beauté portant le nom de “Miss Prestige National“, mais l’élection ne connaît pas un succès aussi important que Miss France. Geneviève de Fontenay se retire du milieu des concours de beauté en 2016.


Mais reprenons ;

Le concours “Miss France“ consiste à élire une “Miss“ par région, qui représentera donc son compté lors d’un grand show national qui a généralement lieu au mois de décembre de chaque année. Le soir venu, il y a un jury composé de personnalités de différents milieux. Ils sont là pour juger les miss afin d'élire celle qui sera ”Miss France“ de l’année.

Le soir de l’élection se déroule avec trois grands défilés :

- Celui en robe de soirée

- Celui en costumes régionaux

- Celui en maillot de bain


Défilé Miss France en bikini en 2016 - Photo - Pascal GUYOT / AFP


Puis, après la sélection de quinze Miss, vient le moment des interviews. L’animateur questionne donc chacune des candidates.

Parmi toutes les Miss, quinze sont présélectionnées à l’avance, notamment grâce au test de culture générale ou bien grâce à l’oral individuel passé devant les jurys.


Parmi les quinze Miss choisies, cinq sont sélectionnées par les membres du jury et le public, par téléphone. Miss France et l’ordre des dauphines sont exclusivement définies par le public (par téléphone), depuis 2010.


Aujourd’hui, ce concours de beauté comprend énormément de règles et de protocoles pour pouvoir participer.

Pour pouvoir tenter sa chance, il faut absolument être de sexe féminin, de nationalité française, avoir entre 18 et 25 ans, faire au minimum 1m70 et avoir un casier judiciaire vierge. Au contraire, il ne faut pas avoir posé dénudée, être tatouée (ou alors discrètement), être mariée, divorcée, ou veuve, avoir des enfants, avoir eu recours à la chirurgie plastique ou encore associer son écharpe régionale à un mouvement religieux.


Sylvie Tellier ©GROUPE TF1 TMC

Parmi les miss emblématiques, il y a bien évidemment Sylvie Tellier élue Miss en 2002 et aujourd’hui directrice générale du comité “Miss France“ mais aussi chaperonne des Miss depuis 2010. Nous pouvons aussi citer Flora Coquerel, “Miss France“ 2014 élue troisième dauphine de “Miss Univers“ 2015, et enfin Iris Mittenaere “Miss France“ et “Miss Univers“ en 2016.


Vous connaissez désormais tout sur Miss France !

N'hésitez pas à partager le lien de l'article à vos ami(e)s afin qu'eux aussi puissent profiter d'un brin de culture gratuitement !

Avant de lire davantage d'articles Grunge News, découvrez avant tout les 29 candidates Miss France 2021...


Découvrez les 29 candidates de Miss France 2021 :




Miss Alsace : Aurélie Roux

Aurélie Roux a 24 ans et mesure 1,72 m.







Miss Aquitaine : Leila Veslard

Leila Veslard a 18 ans et mesure 1,76 m.





Miss Auvergne : Géromine Prique

Géromine Prique a 21 ans et mesure 1,70 m.




Miss Bourgogne : Lou-Anne Lorphelin

Sœur de Marine Lorphelin, Lou-Anne Lorphelin a 22 ans et mesure 1,71 m.





Miss Bretagne : Julie Foricher

Julie Foricher a 23 ans et mesure 1,77 m.








Miss Centre-Val de Loire : Cloé Delavalle

Cloé Delavalle a 23 ans et mesure 1,71 m.







Miss Champagne-Ardenne : Gwenegann Saillard

Gwenegann Saillard a 21 ans et mesure 1,70 m.






Miss Corse : Noémie Leca

Noémie Leca a 19 ans et mesure 1,78 m.







Miss Côte d’Azur : Lara Gautier

Lara Gautier a 22 ans et mesure 1,74 m.







Miss Franche-Comté : Coralie Gandelin

Coralie Gandelin a 23 ans et mesure 1,72 m.






Miss Guadeloupe : Kenza Andreze-Louison

Kenza Andreze-Louison a 20 ans et mesure 1,75 m.





Miss Guyane : Héléneschka Horth

Héléneschka Horth a 23 ans et mesure 1,74 m.








Miss Île-de-France : Lara Lourenço

Lara Lourenço a 18 ans et mesure 1,71 m.






Miss Languedoc-Roussillon : Illana Barry

Illana Barry a 19 ans et mesure 1,76 m.







Miss Limousin : Léa Graniou

Léa Graniou a 20 ans et mesure 1,71 m.







Miss Lorraine : Diane Febvay

Diane Febvay a 19 ans et mesure 1,77 m.






Miss Martinique : Séphorah Azur

Séphorah Azur a 23 ans et mesure 1,78 m.





Miss Mayotte : Anlia Charifa

Anlia Charifa a 23 ans et mesure 1,77 m.






Miss Midi-Pyrénées : Emma Arrebot-Natou

Emma Arrebot-Natou a 19 ans et mesure 1,79 m.






Miss Nord-Pas-de-Calais : Laura Cornillot

Laura Cornillot a 24 ans et mesure 1,78 m.






Miss Normandie : Amandine Petit

Amandine Petit a 23 ans et mesure 1,75 m.






Miss Nouvelle-Calédonie : Louisa Salvan

Louisa Salvan a 19 ans et mesure 1,74 m.







Miss Pays de la Loire : Julie Tagliavacca

Julie Tagliavacca a 24 ans et mesure 1,74 m.








Miss Picardie : Tara de Mets

Tara de Mets a 21 ans et mesure 1,79 m.







Miss Poitou-Charentes : Justine Dubois

Justine Dubois a 24 ans et mesure 1,74 m.






Miss Provence : April Benayoum

April Benayoum a 21 ans et mesure 1,77 m.






Miss Réunion : Lyna Boyer

Lyna Boyer a 21 ans et mesure 1,73 m.






Miss Rhône-Alpes : Anaïs Roux

Anaïs Roux a 23 ans et mesure 1,73 m.





Miss Wallis-et-Futuna : Mylène Halemai

Mylène Halemai a 19 ans et mesure 1,77 m.



 
Vous aimerez aussi :




 


Pour commenter cet article, inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News (en haut à droite de votre écran) !


bottom of page