top of page

Malcom X

Dernière mise à jour : 12 janv. 2021

Malcom X, de son vrai nom Malcom Little, est né le 19 mai 1925 à Omaha, et mort assassiné le 21 février 1965 à Harlem. C’était un prêcheur (prédicateur, homme qui fait la morale aux autres), orateur, porte-parole de la Nation Islam, militant politique et défenseur des droits de l’homme afro-américain.


Noir de peau, Malcom fut d’abord un représentant du nationalisme afro-américain et de Nation of Islam (organisation politico-religieuse américaine), qu’il quitte en 1964 pour rejoindre l’Islam sunnite (courant religieux de l’Islam, le plus populaire). Il deviendra alors une des figures des droits civiques aux Etats-Unis comme l’était Rosa Parks, Martin Luther King et Daisy Bates. Sa volonté était de soutenir toutes organisations défendant les droits civiques et l’abolition des discriminations raciales.

Néanmoins, il sera le seul des quatre icônes des mouvements afro, à connaître la polémique. Quand certains l’idolâtre, d'autres le renie, le considère comme traître.


Malcom connut une enfance difficile. Il vécut notamment l’incendie de son foyer et la mort de son père dans un accident de tramway lorsqu'il n'avait encore que 6 ans. En revanche, ces événements traumatisants, n’ont pas interféré sur sa scolarité, bien au contraire. Il est scolarisé dans une école de communauté blanche, ce qui est rare à cette époque pour un individu de couleur. Il est très bon élève et parvient à obtenir son diplôme.

Or sa scolarité va subitement s'arrêter lorsqu'il décide de quitter ce chemin à cause d'un professeur qui lui aurait dit :

« les études d’avocats ne sont pas du tout réalistes pour un nègre »

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette phrase n'a pas été prononcée dans un but raciste, le professeur aurait voulu protéger Malcom du racisme aux Etats-Unis.

Il sera donc contraint de vivre de petits travaux. Il tombera même dans la délinquance, en prenant part à des activités de revente de drogues, de jeu, de racket, ...

En 1946 il est arrêté pour cambriolage et est emprisonné.



A partir de cette date, Malcom sombrera encore plus dans la délinquance. Il purge 7 ans de prison pour vol par effraction et port d’arme. Il est dépendant à la cocaïne et des rumeurs de viols sur des femmes blanches cours sur son nom.

En prison, il parviendra à s’enrichir de connaissances et trouvera un goût prononcé pour la lecture. Il écrira de nombreuses lettres, en voici un extrait :

« Mon confinement est d'une autre nature ; je finis ma quatrième année d'une peine de prison de huit à dix ans… mais ces quatre années de réclusion se sont révélées être les plus enrichissantes de mes vingt-quatre années sur cette terre et je ressens que 'ce cadeau du Temps' était un cadeau qu'Allah me fit, sa manière de me sauver de la destruction certaine vers laquelle j'avançais »

Comme nous pouvons le comprendre dans cet extrait, Malcom se sent proche d'Allah, et donc de Nation of Islam.


Malcom sera libéré sur parole après 7 années de prison. Il put sortir plus tôt pour "bonne conduite". Il affirme : « en prison, je n’avais jamais été aussi libre de ma vie ».


Obstiné par Nation Of Islam, il rencontre son dirigeant Elijah Muhammad, qui va marquer son intégration complète. Il vivra ensuite avec cet homme et deviendra prêcheur.

Malcom est un orateur, il sait parler, il lit beaucoup et dort peu, seulement 4 heures par jour, un dévouement qu'il offre pour les causes qu’il défend.


L'influence de Malcom X convaincra même le célèbre boxeur Mohamed Ali de se convertir à la religion musulmane. Il s’appelait en réalité Cassius Clay et rejoindra Nation of Islam en 1964, année ou le militant au passé tumultueux quittera l’organisation.


Malcom X et Mohamed Ali


Depuis les années 60 de vives tensions apparaissent entre Malcom X et Elijah Muhammad. Une semaine avant son assassinat, se maison fait l’objet d’un attentat à la bombe. Le 21 février 1965 alors qu’il prononce un discours devant 400 personnes, un homme des Blacks Muslims s’avance vers lui et lui déclenche son arme à feu à bout portant, ce qui causa sa mort.


Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)

Commentaires


bottom of page