top of page

Le complotisme : une affaire historique, une affaire d'Etat ...

Dernière mise à jour : 19 févr. 2021

Le complotisme est un phénomène qui anime le monde depuis des milliers d’années. De nombreuses théories émergent tous les ans et des membres de groupuscules dédient leur vie à tenter de justifier ces complots. En 2020, avec l’arrivée du COVID-19 ainsi que les élections américaines, les théories du complot ont refait surface. Cela marque l’occasion pour l’équipe Grunge News de revenir sur l’histoire du complotisme ainsi que sur leur fonctionnement aujourd'hui, dans l'actualité ...


source : rtl.fr

L’expression théorie du complot est une expression d'origine anglaise, apparue dans les années 40, mais qu’est-ce qu’une théorie du complot ?

Une théorie du complot (via linternaute.fr) est une thèse selon laquelle les événements mondiaux sont planifiés par un groupe secret d'hommes dont le but est de dominer le monde.

Généralement, lorsque des membres de l’élite politique, administrative ou culturelle se retrouvent, les complotistes déduisent systématiquement l’existence d’un complot.


Pour mieux comprendre la suite de l’article, voici la véritable histoire des Illuminati ainsi que celles des francs-maçons :


A la fin du 18ème siècle, les Illuminati commencent à faire parler d’eux sous le nom d’Illuminés de Bavière.

baron Vonn Knigge (Domaine public)

Il s’agit d’un ordre / d’une société allemande créée sur le modèle des francs-maçons en 1776 par un ancien jésuite et professeur de droit, Adam Weishaupt. Elle se définit comme une société secrète dont l’objectif est d’instaurer le bonheur universel grâce à la liberté, l'égalité et la fraternité. En 1782 on compte plusieurs dizaines d’intellectuels appartenant au groupe dont le baron Vonn Knigge, ex-franc-maçon. C’est entre autres lui qui va rédiger les rituels des illuminés de Bavière et réorganiser l’ordre. L’organisation compte alors trois classes :

  • Première classe – Pépinière

  • Deuxième classe – Franc-maçonnerie

  • Troisième classe – Mystères

Le 22 juin 1784, l’ordre est banni. Les illuminés de Bavière n’auront vécu qu’un court instant mais auront marqué l’histoire. C’est cette organisation qui lance réellement le mythe des Illuminati ...

Emblème de la société Skull and Bones (Domaine public)

Depuis cette date, aucun groupe d’Illuminati n’a jamais fait parler de lui. Il a donc fallut attendre les années 1960 – 1970 avec la société secrète "Skull & Bones". Fraternité universitaire créée en 1832 cette organisation s’inspire des illuminés de Bavière et a pour objectif (entre autres), de “dominer le monde“. L’entrée au groupe Skull & Bones est très sélective. Seuls les étudiants de l’université de Yale peuvent espérer adhérer. Encore faut-il être protestant de préférence ou encore un catholique blanc, tout en appartenant à l'élite du pays avec un patrimoine riche.

Dans la seconde partie du XXème siècle ils auraient même participé à l’assassinat du président JFK ou encore auraient eu un lien dans l'affaire du Watergate. Des complots qui font froids dans le dos, d’autant plus qu’un des membres du club à déjà été président des Etats-Unis ; George W. Bush …

Depuis seulement les années 90 les femmes ont aussi accès à cette fraternité morbide.

Dans un prochain Point Culture nous reviendrons ou bien sur cette société secrète bien trop mystérieuse ou bien sur l'histoire qui entoure l'œil de la providence ... C'est à vous de désigner le prochain Point Culture ! Vous pouvez voter en nous suivant sur Instagram : @grunge_news .


 
[...] la Révolution française serait en réalité un complot ...

Parlons désormais des francs-maçons. La franc-maçonnerie est un ordre qui se définit comme une "association essentiellement philosophique et philanthropique", mais aussi comme un "système de morale illustré par des symboles" ou encore un "Ordre initiatique". Mais qu’est-ce que c’est concrètement ?

Gabriel Croissant, franc-maçon explique (via Ouest France) :

« Cette année, par exemple, nous avons discuté de la bio-éthique, de la laïcité, du développement durable… L'obédience [l'instance majeure de la franc-maçonnerie en France] nous a également posé des questionnements comme « L'art et la culture demeurent-ils des remparts solides contre la barbarie ? » Être franc-maçon, cela implique un travail sur soi, qui sera évalué sous forme d'exposé devant les « frères » et « sœurs » francs-maçons ».


Grand Orient De France, principale obédience en France (source blogs.lexpress.fr)

Officiellement, la franc-maçonnerie moderne a été créée le 24 juin 1717 par quatre loges maçonniques londoniennes. Ses partisans considèrent que cet ordre doit construire un temple idéal basé sur celui du roi Salomon. Pour eux, à cette époque, Dieu est "Le Grand Architecte de l’Univers".

Puis, en 1725 la première loge maçonnique voit le jour en France, à Paris. S’ensuit la construction de nombreuses autres loges à travers le pays, sous la demande de l’élite française. Le marquis de La Fayette (ayant pris part à la Guerre d'indépendance des États-Unis ainsi qu’aux Guerres de la Révolution française) a même été franc-maçon et ne l’a jamais caché !

l'Abbé Augustin Barruel et la couverture de “Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme“ (source : www.chire.fr)

Or, en 1797, les francs-maçons sont visés par l’Abbé Augustin Barruel. Celui-ci prétend que la Révolution française serait en réalité un complot mené par cette organisation et le parti philosophique. Il accuse ces 2 camps dans “Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme“, qui parait en cinq tomes entre 1797 et 1799. Pour lui, la Révolution était préméditée et les francs-maçons auraient même été encouragés par les Illuminés de Bavière …


Même si aujourd’hui sa thèse n’est soutenue par aucun historien ou presque, cela reste officiellement le premier complot de l’histoire. Un complot dont les acteurs principaux sont les francs-maçons et les illuminés de Bavière …

Quelques décennies plus tard, éclate l’affaire Dreyfus. Ici les francs-maçons refont parler d’eux en soutenant l’accusé et en demandant une révision du procès. C’est dans ce contexte qu’ils créent la "Ligue des Droits de l’Homme".


Lors de la Seconde Guerre mondiale, l’ordre est interdit en France, mais aussi en Allemagne. Certains partisans sont mêmes enrôlés dans la résistance.

Aujourd’hui la franc-maçonnerie se définie comme un ordre discret et non secret niant toute histoire de complotisme. A noter que pour les adeptes, la franc-maçonnerie n’est pas une secte.

La personnalité politique Jean-Luc Mélenchon a même avoué faire parti de ce groupe. Va-t-on ainsi vers une démocratisation de l’organisation au sein de la société ?


Jean-Luc Mélanchon en 2017 (crédit : CHRISTOPHE LEFEBVRE / LA VOIX DU NORD)

Maintenant que vous connaissez les acteurs principaux du complotisme, intéressons nous au rapport "société-complotisme".

Au XXème siècle, les fantasmes de conspiration deviennent des horizons de la politique moderne. Certaines forces politiques recourent volontiers à une vision erronée du monde, en ciblant leurs adversaires et en usant de la peur et la haine.


De nouveaux facteurs comme Internet jouent un rôle important dans le développement des théories du complot. Ce réseau permet d'alimenter facilement les théories les plus folles, les plus incroyables ...

Ainsi, penchons-nous de plus près sur l’actualité et les théories du complot qui ont émergé avec la crise du COVID-19 et les élections américaines !

Avant tout, parlons des élections américaines. Si vous avez suivi les articles Grunge News, vous connaissez désormais tout sur la politique américaine lors des élections. Mais un groupe de complotiste s’est principalement révélé dernièrement ; QAnon.

Si vous n’avez pas lu le Point Culture concernant cette organisation complotiste extrême, nous vous invitons à cliquer ci-dessous :


 



 

Désormais, abordons la crise du COVID-19 et ses dérives complotistes ! Comment aborder le sujet sans évoquer le film “Hold-Up“ ? Impossible? Alors intéressons-nous à celui-ci …

Pourquoi ce documentaire est un complot ? Comment le film peut-il faire aisément passer de fausses informations pour vraies ?


Affiche du documentaire "Hold-up". (THANA TV / YOUTUBE)

Première diffusion : 11 novembre 2020.

Directement après sa mise en ligne, le film est soit relayé par les réseaux sociaux et approuvé soit il est vivement critiqué par le monde politique, principalement. Le film a même été retiré de YouTube ; explications :

“Hold-Up“, réalisé par l’ex-journaliste Pierre Barnérias est en réalité une fake news de 2h30. Pourquoi ? Simplement car aucune des informations (ou presque) du documentaire ne repose sur de réelles études scientifiques sérieuses. Le film développe même la thèse de l'existence d’un réseau obscur d’élites mondialistes qui agiraient dans l’ombre. Tout ce qui est énoncé dans le documentaire appuie cette théorie et dénonce la mauvaise gestion du COVID-19 par le gouvernement et les scientifiques. Si l’on se fit aux dires d’Hold-Up, le port du masque serait plus qu'inutile, dangereux !

"Les masques chirurgicaux, c'est pas très protecteur, c'est même marqué sur la boîte" affirme Claude Veres (dermatologue à Paris), tout en montrant des images de visages couverts de plaques rouges qui seraient directement liées, selon elle, au port du masque. Pourtant, selon des experts à l’AFP ainsi que l’OMS et les autorités sanitaires françaises ces masques permettent de limiter la propagation du coronavirus. Plusieurs spécialistes interrogés par Le Monde sur l’avis de Claude Veres ont affirmé que ce phénomène d’irritation de la peau est vrai. Cependant il peut être la cause d’une réaction allergique ou par l’occlusion partielle de l’épiderme sous le masque. Cela ne concernant que quelques individus, on ne peut pas en faire une généralité et donc un danger réel.

Christian Perrone (source www.observatoire-sante.fr)

De plus, si l’on se penche sur le profil des individus interviewés dans le documentaire on peut déjà lire que Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Raymond-Poincaré à Garches, s’est fait retirer, le 20 octobre 2020 (quelques jours avant la sortie de “Hold-Up“), ses fonctions de vice-président et président du conseil scientifique de la Fédération française contre les maladies à Tiques. La raison ? Il portait des propos jugés complotistes concernant l’épidémie de COVID-19 et n’hésitait pas à minimiser la crise.



En bref, “Hold-Up“ est un compte-rendu de toutes les théories du complot concernant le COVID-19. Ces histoires sont pourtant prises au sérieux par de nombreux spectateurs et ce, grâce à une technique particulière, la technique du millefeuille argumentatif. Cette technique a pour objectif d’empiler de nombreuses fausses informations en leur donnant un lien et donc une cohérence. Ainsi, le spectateur n’a pas le temps de trier ce qui est dit et donc de définir par son libre-arbitre si oui ou non, ce qui est dit est plausible. Le millefeuille argumentatif est souvent utilisé pour faire proliférer des théories du complot.


Pour finir sur “Hold-Up“, certains contributeurs du documentaire seraient même affiliés au réseau Europe de QAnon …



Finalement, même si le complotisme est une affaire historique, aujourd'hui encore de nombreux individus croient en ces théories. Des histoires qui vont jusqu'à mettre en danger la démocratie, les gouvernements, la population ... Comment pourrons-nous palier à un tel mouvement ? Est-ce que les Illuminati vont réellement disparaître un jour ?



 
Vous aimerez aussi :


 



Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)

bottom of page