top of page

La zone 51 dans toute sa splendeur!

Dernière mise à jour : 12 janv. 2021

L’un des pays les plus réputés pour ses manifestations d’ovnis et ses nombreuses théories du complot est les Etats-Unis. Cette réputation, les États-Unis la doivent notamment à la Zone 51, base militaire créée pendant la Guerre Froide. Cette zone située dans l’état du Nevada aux Etats-Unis, a la particularité de n'apparaître sur aucune carte officielle du gouvernement américain. Pour cause elle est tenue secrète et n'est mentionnée pour la première fois dans des documents officiels de la CIA qu'en 2013. Les activités de cette base étant tenues secrètes auprès de la population sont au cœur de théories du complot sur les ovnis depuis les années 1980. En 2019, un événement Facebook visant à prendre d'assaut la base a été créé. Un festival du nom d'"Alienstock" s'est alors déroulé à la place et des rumeurs courent en ces jours qu'il se pourrait que le festival revoie le jour en Septembre prochain. Nous allons donc analyser ici la Zone 51, son histoire, les théories autour de cette base puis nous nous attarderons sur ce que représente la sécurité de cette zone.


Image tirée du film « E.T. l’extra-terrestre ». (Photo : United International Pictures)

La base militaire a été créée par la CIA, pour développer et tester des avions militaires en toute discrétion, en 1955. Cette zone est sélectionnée de par le fait qu'elle soit isolée des villes et à proximité du lac Groom. Cette dernière a toujours été connue pour ses tests d’appareils de l’armée américaine, notamment ceux de l’aviation.


Les ovnis et les mythes liés aux extraterrestres fascinent la population. En effet, depuis les années 90, la Zone 51 est liée aux théories du complot sur les ovnis et est donc au cœur de nombreuses théories de la part de spéculateurs du monde entier.


La Zone 51 dans le désert du Nevada © United state public domain

De nombreux mythes ont alors, depuis des années alimenté ces complots.

L’un des plus connus est “l’affaire Roswell”.

Cette affaire a commencé le 4 juillet 1947, dans la ville de Roswell située au Nouveau Mexique, état des Etats-Unis.



Un ovni s'est écrasé près de la ville, entraînant deux types de témoignages. Pour de nombreux habitants et ufologues, cet objet est l’une des preuves majeures dans l’histoire de la visite d’extraterrestres sur le territoire américain. Pour les autorités et pour l’autre partie des habitants, il s’agit simplement d’un incident technique lié aux activités secrètes de l’Etat : l’écrasement d’un ballon-sonde, créé pour espionner les expériences nucléaires soviétiques. Car, précisons-le, la Zone 51 créée en pleine Guerre Froide pouvait donc sûrement être à l'origine un programme d'écoute.

Les éditions du 8 et 9 juillet 1947 du "Roswell Daily Record" (roswellincident.com)

Les partisans des théories du complot pensent que le gouvernement dissimule les indices de la venue des extraterrestres ce 4 juillet 1947, notamment les débris de ce “ballon-sonde ”et de ses survivants. Le gouvernement reste sur ses positions et conclu à un incident.

Cet événement a été énormément médiatisé et encore aujourd’hui une majorité des américains pensent qu’il y a bel et bien eu une visite extraterrestre dans la ville de Roswell.

C’est alors dans les années 80 que la population se met à croire au fait que le vaisseau de ce prétendu alien serait dans cette base militaire. Pour cause, une émission de télévision affirmant ce fait sans preuve, où serait intervenu un ancien militaire de la base répondant au nom de Bob Lazar. Ce dernier a annoncé que des expérimentations et observations sur les OVNI (notamment celui de Roswell) auraient lieux dans cette base.


Photo canular, de 1995 par Spyros Melaris, qui représenterait le corps analysé de l'OVNI de 1947, à Roswell (crédit MAXPPP)

Certains partisans des théories du complot pensent aussi que les débris sont stockés dans la Zone 51, seulement séparée par l’Arizona du Nouveau-Mexique.

Au-delà de ces complots qui alimentent les théories autour du lieu, de nombreuses personnes pensent qu’elle est liée aux ovnis et extraterrestres à cause de la multiplication d’apparitions d’ovnis près de la zone, depuis les années 60. En réalité, ces apparitions sont souvent explicables par l’activité officielle de la zone, à savoir l’aviation. En effet, l’Etat américain a reconnu officiellement qu’il s’agit d'un lieu de test d'appareils aériens.


C'est donc cette aire militaire fantasmée de tous qui fit parler d'elle en 2019...

En effet, la Zone 51, un lieu étant désormais parti intégrante de la pop-culture s’est vu être au centre de l’intérêt de tous durant l’été 2019, la raison ? Un événement Facebook a été créé le 27 juin de la même année. L'objectif était de rassembler un maximum de monde pour prendre d’assaut la base secrète et y découvrir enfin ses secrets. Y rencontrer des aliens tel que Roswell, qui représente l’emblème de la zone, fût un des éléments que ces aventuriers auraient désirés rencontrer. Deux millions d’individus du monde entier répondent alors présent à la manifestation ayant pour nom "Prenons d'assaut la Zone 51, ils ne peuvent pas tous nous arrêter". Or début août 2019, le réseau social s’est décidé à mettre un terme à ce désir d'envahir la base en supprimant ce post qui n’était, à la base, qu’une simple plaisanterie rapporte Matty Roberts, créateur de l'événement.


Finalement c'est un festival dédié aux aliens qui aurait du avoir lieu, toujours le 20 septembre 2019 dans la petite ville de Rachel, ville la plus proche de la zone en question. Le rassemblement sera ensuite délocalisé à Las Vegas en raison du nombre d’inscriptions au festival grandissant chaque jour. Les places étaient gratuites ce qui incitait la population à venir. Le festival Alienstock aura alors réuni quelques centaines de personnes à Sin City et 3000 individus environ à Rachel.

Des plans d’invasions de la base avaient même été conçus par les participants qui devaient courir vers la base de la même manière que le personnage de fiction Naruto.


Le plan en question (Jacksn Barnes / Groupe Facebook Raid Area 51)

L‘État Américain fut alors soulagé que l'événement ne se soit pas déroulé comment il l’était prévu à l’origine.

En effet, si cet évènement avait eu lieu, cela aurait pu provoquer un véritable chaos.

Tout d’abord une tuerie de masse puisque les autorités américaines ont annoncé ne pas hésiter à tirer à balles réelles sur les « Naruto Runners ». Ce qui ne fit que glorifier le mythe autour de ce lieu. Seul une poignée de militaires seraient au courant des agissements dans la Zone 51. De ce fait, la porte-parole de l'armée de l'air américaine, Laura McAndrews déconseille fortement aux quelques téméraires de s’y aventurer.

Elle a ainsi dit: "Nous découragerons toute personne qui tenterait d'entrer dans la zone où les forces aériennes américaines s'entraînent […] L'armée se tient toujours prête à protéger les intérêts américains".


En 2006, une des entrées de la Zone 51 (Photographie : Simon Johansson/PD/Wikipédia)

La base étant gardiennée par un périmètre de sécurité de 40 km et étant entourée de panneaux avertissant que s’il le faut, les militaires pourront abattre quiconque s’aventurant sans autorisation, défend donc toute personne de s'y introduire. Pour preuve, en Février 2019, un homme ayant pénétré dans le périmètre de sécurité aurait été abattu. Il se peut aussi de recevoir une autre sanction. C’est ce qu’ont pu expérimenter 2 Hollandais en septembre 2019, venus, comme ils le disaient « visiter la zone » qui ont alors été arrêtés après 4kms de marche. Leur sentence aurait donc pu être de trois jours de détention et d’une amende d’un peu plus de 2 000 € chacun.



Cette zone fascine donc le grand public car elle est extrêmement militarisée, sécurisée, secrète et de ces faits le nombre de théories du complot à son sujet est exponentiel. Vouloir percer ses secrets est donc un fantasme qui perdure depuis maintes années, mais est-ce qu'un jour la population aura accès à cette région de l'Amérique, on peut alors se douter que non. Pourtant si cela arrive, ce sera aussi sûrement dû à des individus tout aussi déterminés que les Naruto Runners au lancement de la création de l’événement. Connaître les secrets d'Etat serait-il bon pour la société ?


 
Vous aimerez aussi :



 



Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)

Comments


bottom of page