top of page

La semaine froide de META (Facebook, Instagram, ...)

La semaine a été dure pour META, la maison mère de Facebook, Instagram, etc. Jeudi 3 février, le groupe actuellement côté en bourse a vu son titre perdre plus de 25% de sa valeur. La correction est historique, rien de tel ne s’était déjà produit. Pour ne pas en finir, META a menacé de disparaître du paysage européen à condition que le groupe puisse continuer d’échanger les données des utilisateurs européens avec les États-Unis. Seulement, Facebook est actuellement le centre d’intérêt d’une importante enquête gérée par le régulateur irlandais des données. Quel est l’avenir de vos réseaux sociaux ?

On vous dit tout …


Crédit : iStock.com - Fritz Jorgensen

Depuis son entrée en bourse en 2012, jeudi dernier a été la plus dure journée pour Facebook. Le géant de la technologie a vu sa valorisation perdre plus de 200 milliards de dollars en 24 heures. Pourquoi cette telle chute ? Celle-ci s’explique par la publication des mauvais résultats du Q4 (4ème partie de l’année) de 2021. Le réseau social bleu indique 1,929 milliards d’utilisateurs quotidiens, soit une baisse de 1 million par rapport au rapport du Q3 de 2021. Une baisse qui paraît faible mais qui représente bien plus qu’une perte d’utilisateur. La faute à Apple ?

Le 26 avril 2021 sort sur les iPhones la mise à jour iOS 14.5. Celle-ci offre la possibilité aux détenteurs de leurs smartphones de refuser ou non le suivi de leurs données (tracking) lorsqu’ils naviguent sur les différentes applications téléchargées depuis l’App Store et ce, via une notification à la première ouverture de l’application. Sur les appareils équipés d’iOS, il est désormais plus compliqué pour les annonceurs de mesurer l’impact de leurs publicités sur, entre autres, Facebook.


De plus, selon Sarah Oh, chercheuse au Technology Police Institute ;

"Il y a de moins en moins d’intérêt par rapport aux fonctionnalités de Facebook. Par rapport à d’autres plateformes comme TikTok et Snapchat. Il y a une vraie compétition. Et en plus les jeunes ne sont plus tellement sur Facebook. Et ça, le marché ne l’avait pas prévu".


Peut-être l’annonce par META de créer le metaverse repousse les investisseurs ? Henri Isaac, professeur à l'Université Paris-Dauphine explique ;

"Facebook a dépensé plusieurs milliards depuis quelques trimestres sans qu’aujourd’hui on ait une visibilité sur cette réorientation stratégique".


Graphique de l'évolution de l'action META du 6 décembre 2021 au 4 février 2022 (Crédit : zonebourse.com)

La semaine n’était malheureusement pas terminée pour META qui menace maintenant de faire disparaître ses réseaux sociaux d’Europe. En Irlande, une enquête est en cours depuis 2020 sur les actions du groupe sur les données de ses utilisateurs et les conclusions sont peu ravissantes ! Il faut savoir que les données de chaque utilisateur européen sont ensuite transférées aux Etats-Unis où elles y sont stockées. Pourtant, selon le tribunal, les données sont moins bien protégées aux États-Unis qu’en Europe. Le groupe de Mark Zuckerberg a donc averti que si les données n’étaient plus transférées aux Etats-Unis, les effets seraient catastrophiques pour l’entreprise. META est donc aujourd’hui dans l’attente d’une finalité dans l’affaire et celle-ci pourrait se terminer rapidement, voire au premier semestre de cette année 2022. C’est la raison pour laquelle la société américaine a annoncé que si une décision trop radicale serait prise ;

“Nous ne serons probablement pas en mesure d’offrir certains de nos produits et services de base, y compris Facebook et Instagram, en Europe“.

Affaire à suivre et nous vous tiendrons évidemment informé sur notre compte Instagram @grunge_news !



 
Vous aimerez aussi :


 


Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "Log In" en haut à droite de votre écran !) Placez votre savoir dans les conversations, lisez les articles Grunge News !

Comments


bottom of page