top of page

La Chine 1er dans les énergies mais aussi 1er pollueur ...

Ne cessant de soutenir sa production de charbon, particulièrement cette année afin d’aider la reprise économique, la Chine exporte aussi de nombreux biens de consommation puisqu’elle contrôle 13% du commerce mondial. Des activités qui font du pays de Xi Jinping le premier pollueur mondial. Pourtant, c’est aussi l’un des pays les plus engagés dans les énergies propres. Selon l’IRENA (l'agence internationale pour les énergies renouvelables), ce pays d’Asie domine la production d’énergie renouvelable dans le monde avec une puissance estimée à 895GW en 2020 contre 609GW en Europe. Pour continuer sur cette lancée, le mois dernier, le pays a annoncé vouloir créer de gigantesques parcs solaires et éoliens notamment dans le désert de Gobi.


He Lifeng le 6 mars 2018 (crédit : China Daily / Wang Zhuangfei)

L’annonce est forte, début mars, He Lifeng, le directeur de la Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC) a déclaré :

"La Chine va construire la plus grande capacité de production d'énergie solaire et éolienne de l'histoire dans le désert de Gobi, soit 450 GW". Ce projet est aujourd’hui envisagé afin d’atteindre ses objectifs concernant le changement climatiques. L’une des principales aspirations est celle de la neutralité carbone qui devrait arriver horizon 2060, comme l’avait annoncé le président chinois pour la première fois le 22 septembre 2020.


Toutefois, ce projet pharamineux ne fait pas peur au gouvernement. A la fin d’année 2021, le pays avait déjà créé 306 GW de capacité d'énergie solaire et 328 GW de capacité éolienne. De plus, de nouvelles “fermes solaires“ sont déjà actuellement en construction. Le président avait annoncé que son pays devrait avoir une capacité totale d'énergie éolienne et solaire de plus de 1,2 térawatts d'ici 2030. Si les plans se déroulent comme prévu, la Chine aura nettement diminué ses émissions de CO2 en 2030. Rappelons qu’en 2020 la Chine (plus gros pollueur du monde), avait émis 9,9 milliards de tonnes de CO2.


Photographie de la centrale solaire de Shouhang Dunhuang, prise le 24 février 2021 (crédit : MA XIPING / XINHUA / XINHUA VIA AFP)

Adepte des “fermes solaires“, la Chine n’en est pas à sa première installation du genre. Le 27 décembre 2018 dans le désert de Gobi, la centrale solaire de Dunhuang, la plus importante infrastructure de ce type en Asie, naissait. Avec une capacité de 100MW, la centrale ne fonctionne pas avec des capteurs photovoltaïques comme nous pourrions le penser. Effectivement, puisqu’il s’agit d’une centrale solaire "à concentration", les miroirs placés autour de la tour centrale, permettent de générer assez de chaleur qui se concentre ensuite au sommet de cette tour. Pour compléter le processus, c’est un fluide chargé en sels fondus qui stocke l’énergie solaire récolter.


 
Vous aimerez aussi :


 



Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "Log In" en haut à droite de votre écran !)


Comentarios


bottom of page