top of page

L'investiture présidentielle américaine : une cérémonie sacrée !

Le 20 janvier 2021, Joe Biden a prêté serment et est ainsi devenu le 46ème président des Etats Unis, succédant à Donald Trump. Comme dans de nombreux pays du globe, l’investiture d’un nouveau président est un événement majeur dans la vie politique et sociale de l'Etat en question. Cependant, aux Etats-Unis, cette investiture prend une dimension unique en son genre. Dans cet article, nous étudierons l’histoire de cette cérémonie puis, nous ferons un point sur la journée du 20 janvier 2021, symbolisant le début du mandat du 46ème président des Etats-Unis, Joe Biden.


Photographie prise devant le Capitole de Washington DC, lors des derniers préparatifs pour l'investiture du 46ème président des Etats-Unis, Joe Biden (© Eric BARADAT / AFP)

Le jour de l’investiture ou “Inauguration day”, est le jour où le président et vice-président prêtent serment sur la bible, et prennent leurs fonctions. La dernière cérémonie d’investiture en date, a eu lieu le 20 janvier 2021, pour le serment de Joe Biden et Kamala Harris.


Ces cérémonies se déroulent toujours un 20 janvier, à 12h (heure de Washington DC), et ce, depuis 1933. Avant, elles se déroulaient le 4 mars, ce qui entraînait une période de transition de 4 mois entre l’élection du nouveau président et son début de mandat. Cela change en 1933, lors de l’élection de Franklin Delano Roosevelt. A l’époque le président en fonction est Herbert Hoover, il est très impopulaire et a fait plonger le pays dans une profonde crise économique (voir article sur la crise de 1929 ci-dessous) :


 

 

La période de transition de 4 mois entre l’élection et l’investiture de Roosevelt est alors jugée trop longue. Ainsi, le 6 février 1933, un mois avant sa prise de fonction, les dates de début de mandat du président et du vice-président sont ratifiés au 20 janvier dans le vingtième amendement de la Constitution américaine. Ce changement est effectif dès le second mandat de Roosevelt, en 1937.


Il y a pourtant eu quelques exceptions. Effectivement, la tradition veut que si le jour de l’investiture est un dimanche, la prestation de serment se déroule en petit comité à la Maison Blanche tandis que l’événement public est repoussé au lendemain, un lundi. Depuis 1933, Dwight D. Eisenhower, Ronald Reagan et Barack Obama, ont ainsi dû décaler leur investiture publique au lundi 21 janvier.

La cérémonie publique se déroule sur les marches du Capitole à Washington DC, depuis 1937. Elle est organisée par le Joint Congressional Committee on Inaugural Ceremonies. Le président américain étant aussi le chef des armées de son pays, les représentants des forces armées sont donc bien évidemment présents.


Source : cline.house.gov

Puis, le même jour, le chef d’Etat et son vice-président prêtent serment. C’est d'ailleurs ce dernier qui prête serment en premier avec le discours suivant : « Je jure (ou “J’affirme“) solennellement que je soutiendrai et défendrai la Constitution des États-Unis contre tous ennemis, extérieurs ou intérieurs, que je montrerai loyauté et allégeance à celle-ci, que je prends cette obligation librement, sans aucune réserve intellectuelle ni esprit de m'en distraire et je vais bien et loyalement m'acquitter des devoirs de la charge que je m'apprête à prendre. Que Dieu me vienne en aide. ». La fanfare militaire exécute alors à quatre reprises “Ruffles and flourishes“ (musique avec clairons et tambours) puis l’hymne vice-présidentiel (“Hail Columbia“).



Ensuite, lorsque l’horloge sonne exactement 12H, le président élu des Etats-Unis prête serment à son tour, devant le président de la Cour Suprême (qui est aussi le juge en chef des États-Unis). Il récite les termes suivants : « Je jure (ou affirme) solennellement que j'exécuterai loyalement la charge de président des États-Unis et que du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis. ». Ce serment se fait sur la Bible, depuis plus de deux siècles, uniquement par tradition. George Washington, premier président de l’histoire des États-Unis, est à l’origine de cette pratique. Certains présidents comme Barack Obama ou Donald Trump, prêtent même serment sur deux Bibles, une ayant appartenu à un personnage célèbre de l’histoire américaine et une personnelle.

Immédiatement après le serment, la fanfare militaire joue de nouveau à quatre reprises “Ruffles and flourishes“ puis le “Hail to the Chief“ (hymne présidentiel), suivis par 21 coups de canon tirés par des obusiers du district militaire de Washington. Le président fait ensuite un discours qui donne le ton de la politique de la nouvelle administration, avant de défiler devant les milliers d’Américains réunis dans tout Washington DC pour l’événement.


Il est aussi important de préciser que les présidents américains ne peuvent assurer que deux mandats et ne peuvent donc être l’acteur principal de cette cérémonie seulement 2 fois.


 

Désormais, puisque vous connaissez l’histoire et les principales traditions autour de cet événement, retournons le 20 janvier 2021, jour de la cérémonie d’investiture de Joseph Robinette Biden Junior.

Mais avant de vous conter cette journée exceptionnelle, pour mieux comprendre certains éléments de cette seconde partie d’article, nous vous invitons à connaître la vie, le défi, du 46ème président des Etats-Unis, Joe Biden, en cliquant ici !


Vous connaissez son histoire ? Alors avant de vous le programme de la journée du 20 janvier 2021 selon les heures de Washington DC, contextualisons la manifestation …


Le samedi 7 novembre 2020, après 4 jours de suspense, Joe Biden est, après des décennies de lutte, élu président des Etats-Unis. Un résultat qui va pourtant être contesté par de nombreux pro-Trump qui pensent que l’élection est une “fraude“. Pour mieux comprendre pourquoi ces citoyens Américains pensent-ils à un vol des élections, nous vous conseillons l'article présenté ci-dessous, qui retrace la semaine du 3 novembre 2020, jour par jour.


 

 

Suite aux élections, des mouvements complotistes dangereux font parler d’eux à travers les Etats-Unis. Ils réclament la victoire de Donald Trump en accusant le parti Démocrate d’être acteur d’une “fraude majeure“. Le groupe complotiste le plus médiatisé, ces dernières semaines, est sûrement QAnon, et ce n’est pas un hasard ! Ce sont des membres de cette organisation qui ont pénétré illégalement dans le Capitole de Washington DC le 6 janvier 2021, lors de la cérémonie de confirmation de victoire de Joe Biden. Vous pourrez en apprendre davantage sur les événements de cette journée et sur le mouvement QAnon dans ce Point Culture :


 

 

Suite à l’assaut, le 8 janvier, Trump annonce ne pas vouloir assister à la cérémonie d’investiture de Joe Biden et Kamala Harris. Il écrit sur son compte Twitter (qui est depuis fermé) :

"A tous ceux qui ont posé la question, je n'assisterai pas à la cérémonie d'investiture le 20 janvier". Donald Trump devient ainsi le premier président, depuis Andrew Johnson (en 1869), à refuser d'assister à la cérémonie d’investiture (et donc au serment) de son successeur.


C’est quelques jours plus tard que l’organisation de la cérémonie d’investiture commence. Les risques liés à la crise du COVID-19 ainsi qu’aux tensions dans le pays font que l’événement ne sera pas accessible au public. Seule une poignée d’hommes et de femmes politiques, artistes … peuvent assister à la cérémonie d’investiture. De cette manière, 200 000 drapeaux américains remplacent le public.


Photographie du 18 janvier 2021 (Eric Baradat / AFP)

Nous sommes le 20 janvier 2021, le jour J. Pour garantir la sécurité, 25 000 soldats de la garde nationale sont déployés pour assurer la sécurité (trois fois plus que lors de l’investiture de Donald Trump en 2017). De plus, puisque la situation était extrême, le FBI a pu exceptionnellement vérifier le profil de chaque soldat afin d’être certain qu’aucun ne présenterait une menace. Finalement, 12 ont été recalés de la cérémonie.


Avant la cérémonie, Donald Trump a quitté la Maison Blanche et est parti dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride. A son arrivée, accueilli par une foule de partisans à lui, il prononce son dernier discours en tant que président et dit :

« Au revoir. Nous vous aimons. Nous serons de retour sous une forme ou une autre. »

Il a par ailleurs étonné certains lorsqu’il lance à sa foule :

« Je souhaite à la nouvelle administration bonne chance et beaucoup de succès ».

Quelle vie d’ex-président Donald Trump va-t-il mener ? Va-t-il être victime d’impeachment ? Des réponses auxquelles il est encore impossible d’y répondre donc revenons à Washington DC pour vous présenter le déroulé des événements de la journée de Joe Biden …


  • 11H20 : début de la cérémonie

Jusqu’à 12H les télévisions du monde entier ont pu filmer :


o Lady Gaga interprétant l’hymne des Etats-Unis (“The Star-Spangled Banner“).

o Jennifer Lopez interprétant "This Land Is Your Land".

o Garth Brooks interprétant "Amazing Grace".


  • 11H41 : Kamala Harris prête serment devant la juge de la Cour suprême, Sonia Sotomayor.


  • 11H48 : Joe Biden prête serment sur sa Bible familiale face au président de la Cour suprême, John Roberts. C’est officiel, Joseph Robinette Biden Junior est le 46ème président des Etats-Unis.


  • 11H52 : Discours d’investiture de Joe Biden, centré sur l’unité. Ses paroles se veulent rassurantes et unificatrices.

« Mon âme entière est dans le rassemblement de l’Amérique. (...) Je serai le président pour tous les Américains. (...) »


  • 12H18 : Récitation du poème « The Hill we climb » de la poétesse Amanda Gorman.

A seulement 22 ans, la jeune femme devient ainsi la plus jeune poétesse de l’histoire des Etats-Unis à prononcer quelques vers lors d’une cérémonie d’investiture.


  • 12H25 : Bénédiction du Révérend Silvester Beaman, un grand ami de Joe Biden.


  • 14H45 : Cérémonie au cimetière d’Arlington sur la tombe des soldats inconnus. Y assistent, Joe et sa femme, Jill Biden, Barack et son épouse, Michelle Obama, George et Laura Bush ainsi que Bill et Hillary Clinton. Seuls Donald Trump et sa femme, Melania, manquent à l’appel.


  • 15H15 : Escorte militaire pour accompagner Joe Biden jusqu’à la Maison Blanche.


  • 15H50 : Joe Biden, Kamala Harris et leurs proches ouvrent les portes de la Maison Blanche.


  • 17H30 : Signature des premiers décrets de Joe Biden (dont celui sur les accords de Paris).


  • 20h30 : Prime-time de 90 minutes présenté par l’acteur Tom Hanks. En fin du show, l’artiste Katy Perry a clôturé l’investiture de Joe Biden de manière spectaculaire. La chanteuse a interprété son titre “Firework“ dans un show exceptionnel. Un feu d’artifice éclate et laisse sous le charme tous ceux qui suivaient la cérémonie en live. L’homme avec qui la chanteuse partage sa vie, Orlando Bloom, écrit en légende d’une vidéo du show, sur Instagram, qu’il est “Un compagnon très fier avec des larmes de joie“.



Suite à cette investiture exceptionnelle, Joe Biden est devenu le 46ème président des Etats-Unis. Donald Trump pourrait être jugé pour des fautes qu'il a commise en tant que président mais aussi être victime de l'impeachment qui sera voté par le sénat dans les jours à venir. De cette manière il pourrait ne pas percevoir sa retraite présidentielle. Jusqu'où iront ses jugements ? Joe Biden va-t-il réunifier les Etats-Unis comme il l'a promis ?



 
Vous aimerez aussi :



 




Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "Log In" en haut à droite de votre écran !)


Comments


bottom of page