top of page

L'Histoire de l'art ; apprenez ce que vous avez toujours voulu savoir !

Dernière mise à jour : 23 juil. 2021

Connaissez-vous l’exposition Street Art “L’ESSENTIEL“, réservable tout l’été gratuitement à Paris ? Cette expo complètement originale et présentée dans un local d’une Poste désaffectée de Gare de l’Est met à l‘honneur des œuvres Street Art de 43 artistes du genre. L’entrée est gratuite donc foncez en prendre plein la vue mais ne partez pas trop vite ! Pour tout comprendre à cette expo hors du commun, lisez cet article afin de connaître l’histoire de l’art, de ses origines à aujourd’hui. Alors accrochez vos ceintures et en route vers l’Histoire de l’Art…


Caricature de "Le Cri" et de "La Joconde"

Pour commencer notre histoire, il faut revenir à l’ère du Paléolithique moyen (350 000 ans BP – 45 000 ans BP) même si les premières formes d’art prennent une ampleur plus massive lors du Paléolithique supérieur (45 000 ans BP – 12 000 ans BP). C’est par ailleurs dans le Magdalénien (17 000 ans BP – 12 000 ans BP), la dernière phase de l’ère du Paléolithique, que sont datées les fresques de la célèbre grotte de Lascaux. Ces représentations picturales sont parmi les premières importantes traces de l’art dans notre société. Les Hommes de cette époque reproduisaient sur les murs de leur habitat ce qu’ils vivaient quotidiennement, comment était leur environnement. C’est pourquoi nous pouvons comprendre des scènes de chasses même si l’Homme ne se représentait que très rarement. Un sens religieux peut aussi être interprété lorsqu’on analyse ces peintures préhistoriques même si l’art de cette époque prend l’animal comme le centre de son intérêt.

C’est principalement en Occident qu’ont été retrouvées les plus grandes peintures rupestres.


Aurochs représentés dans la grotte de Lascaux. (Domaine Public)

Vient ensuite l’Antiquité. Cette période est primordiale dans l’histoire de l’art puisque c’est en ces temps que le concept d’évolution de l’art naît. Jusqu’alors, lorsqu’une œuvre était créée, l’auteur gardait ses techniques de création pour lui ou au mieux pour les autres individus de sa population mais dans l’Antiquité, cette passation de savoir se fait au-delà des frontières et cela permet donc à l’art d’évoluer suivant les techniques de chacun. Ainsi, on peut remarquer que les Egyptiens ont transmis leur savoir aux Grecs grâce à certaines œuvres où nous reconnaissons l’inspiration Egyptienne. Exemple avec la technique de la cire perdue ; ce procédé de moulage de la cire était déjà utilisé par les Égyptiens depuis 3000 av. J.-C et c’est avec cette méthode les Grecs ont révolutionné leur sculpture.

L’art de l’Antiquité est aussi marqué par l’influence qu’il aura au cours de l’histoire. Principalement redécouvert grâce aux vestiges et aux sculptures, nous trouvons tout type d’œuvres ; des vases, des mosaïques, des fresques murales, des peintures, … C’est en cette période que les premières grandes sculptures de bronze sont réalisées, présentons l’une des plus populaires ; Hercule :

Hercule - musée d'Aquitaine (CC BY-SA 4.0)



Les Romains, eux, innovent dans le domaine du bâtiment. C’est de cette manière que nous connaissons les premiers arcs de triomphe, aqueducs, … Par ce biais, les Romains développent de nouvelles techniques et influencent de par leur style les constructions futures. Les artistes de la Renaissance vouent une véritable inspiration dans l’art et les constructions Romaines.




Fresques de la Villa des Mystères à Pompéi / Ier siècle av. J.-C. -(© Photo : Stéphane Compoint)

Lorsque le Moyen-Âge arrive, c’est le changement qui arrive. La religion est au centre de l’intérêt de tous et surtout des grands artistes qui sculptent et peignent leurs croyances sans modération. C’est pour cette raison que l’art de cette époque prend le surnom d’art sacré ! C’est à cette période de l’histoire que le Christianisme devient en Occident la religion officielle. Il devient donc rapidement un impératif de peindre des toiles représentant des scènes sacrées de la Bible. Pour les réaliser, il fallait faire évoluer les techniques de peinture déjà acquises pour que l’interprétation de la toile par le spectateur soit la bonne. Les artistes tentaient de reproduire la réalité sans forcément étudier les différents champs de visions d’un plan. C’est pourquoi, pour s’y employer, ils développèrent de nouveaux procédés propres au Moyen-Âge. Les couleurs et formes des œuvres étaient bien souvent présentées de manière symbolique plutôt que de manière réaliste. Les individus représentés sur les peintures étaient souvent plats et peu d’éléments hormis les vêtements et le faciès, permettaient de reconnaître un personnage. Bref, cette période de l’histoire marque un renouveau dans les techniques de peintures et dans les couleurs employées qui sont plus vives qu’auparavant.


Maître de Santa Barbara a Matera, La Vierge allaitant entourée de saints, 1432

En 1453 sonne la période de la Renaissance en France. Une période particulièrement importante quand on nous parle d’art. Faisant directement suite au Moyen-Âge, les artistes de cette époque vont pouvoir employer le savoir moyenâgeux afin d’améliorer les procédés techniques et ainsi être au plus proche du réalisme. C’est justement par la recherche du réalisme qu’est caractérisée la Renaissance. Un travail sur la perspective en peinture se fait pour comprendre comment créer cet effet de profondeur de champ. C’est l’architecte, peintre et sculpteur Italien, Filippo Brunelleschi, qui théorise la “perspective mathématique“ le premier ; l’effet de perspective vient d’être trouvé, vient d’être compris ! Suite à sa trouvaille, les artistes multiplient les toiles en usant de sa technique avec un point de fuite pour donner de la profondeur aux œuvres.

A cette époque, les couleurs sont travaillées et les peintures ne sont plus préparées à base de blancs d’œufs mais plutôt à base d’huile ! La peinture met plus de temps à sécher ce qui permet à l’artiste de mieux travailler ses détails et sa lumière. Effectivement, les couleurs à base d’huile sont plus lumineuses et les peintres s’emploient à travailler sur des effets de luminosité au sein de leurs œuvres.

La Renaissance est aussi une période nouvelle grâce aux choix des thèmes abordés qui sont plus vastes qu’auparavant. On connaît davantage des portraits, des scènes de la mythologie, des natures mortes, …


"La naissance de Venus" par Sandro Botticelli / 1483 - 1485

La période importante faisant suite à la Renaissance est celle de l’art moderne ! Initiée en 1863 par Edouard Manet avec “Déjeuner sur l’herbe“, elle se termine dans les années 1950 avec la naissance du Pop Art. Manet a donc initié cette ère avec son tableau présentant un simple pique-nique en pleine nature, les gens paraissent normaux, la scène est réaliste mais un petit quelque chose change tout ; une des convives à ce déjeuner sur l’herbe est nue ! A l’époque il était impensable de représenter la nudité d’une telle façon sans code. De plus, seuls ou presque, les Dieux/Déesses pouvaient être représentés de la sorte et non un simple humain. Présentée au Salon des Refusés, cette toile marque le début de la fin de l’Académie. L’Académie est l’assemblée qui veille au respect des règles, des codes et usages de la peinture. A l’inverse, le Salon des Refusés est un salon d’exposition d’œuvres d’arts d’artistes ayant été rayés de l’Académie qui les jugeaient non conforment aux règles et aux codes.

L’art moderne comprend de nombreux mouvements artistiques. Pour les plus connus d’entre eux, citons l’Impressionnisme, le Dada, le Surréalisme, l’Art figuratif, l’Expressionisme abstrait, …


"Shot Marilyns" par Andy Warhol

A partir de 1945 l’art contemporain prend peu à peu de l’ampleur jusqu’à ce que disparaisse l’art moderne au milieu des années 50 à l’arrivée du Pop Art avec Andy Warhol, précurseur du genre. Ce mouvement artistique marque la rupture de ces deux ères artistiques. L’art contemporain représente l’ensemble des œuvres, tout mouvements confondus, de 1945 à aujourd’hui. Nous ne pouvons ici présenter en détail cette période de l’histoire, c’est pourquoi nous allons vous en nommer les quelques mouvements les plus populaires ;


  • Le Pop Art

  • L’Art ASCII

  • Le Néo-expressionnisme

  • Le Graffiti

  • L’Art corporel

  • Le Cyberart


Au-delà de cette histoire passionnante, l'art a permis à la société d'évoluer dans certains aspects. Un art est bien plus qu'une simple œuvre à admirer, il y a toujours un message qui est passé. Comme vous avez pu le comprendre avec cet article, l'art est une forme d'expression essentielle à l'Homme et ce, qu'elle qu'en soit la manière finalement, vous ne trouvez pas ?


 
Vous aimerez aussi :


 

Pour commenter cet article, inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News (en haut à droite de votre écran) !


Comments


bottom of page