top of page

L’aviation ; son histoire, ses crashs, ses mystères ...

Dernière mise à jour : 21 janv. 2021

Le 9 janvier 2021, un Boeing 737 de la compagnie Sriwijaya Air s’est abîmé dans la mer de Java avec 62 personnes à son bord. Des débris et des corps ont été repêchés, ainsi qu’une boîte noire qui est exploitable.

Malgré ce genre d’accident extraordinaire, l’avion reste l’un des moyens de transport les plus sûrs pour voyager (en 2017, on estimait que le risque de mourir en avion s'élevait à 1 sur 11 millions). Le crash de ce Boeing est pour nous l’occasion de revenir sur l’histoire de l’aviation, ainsi que ses nombreux mystères. Vous découvrirez ainsi dans cet article Grunge News : l’histoire de l’aviation ; où en est l’enquête sur le crash du Boeing 737 ; l’histoire du plus gros crash d’avion de l’histoire : l’histoire du Concorde


Le Concorde à son décollage le mardi 25 juillet 2000 à Gonesse (©DR)

L’histoire de l’aviation débute il y a des siècles dans l’esprit de l’être humain qui, imagine de manière utopiste, ce à quoi pourrait ressembler une machine volante, ou le simple fait de pouvoir voler. Ce désir de toucher le ciel se retrouve dans les récits comme celui d’Icare, où l’Homme essaie d’imiter l’oiseau. Pendant des siècles, les moines, sages ou physiciens ont essayé de reproduire le battement des ailes d’oiseau pour élever l’homme dans les airs, en vain. Pourtant, au début du XVIIIème siècle, des précurseurs de l’aviation font leur apparition. Des hommes s’unissent pour partir à la conquête du ciel grâce au développement de l’aérostation et de tentatives de vol plané.

Joseph de Montgolfier et Étienne de Montgolfier (source : inconnue)

Les frères Montgolfier, créent notamment la montgolfière en 1783, permettant de s'élever mais sans pouvoir contrôler sa trajectoire. Au début du XIXème, Le Britannique George Cayley découvre les principes de base de l'aérodynamique et comprend que le poids et la traînée sont les deux forces qu'il faut vaincre. Il comprend également qu'il est inutile de reproduire le vol battu des oiseaux et que les ailes doivent être fixes ; c’est le début des planeurs et des pionniers “plus lourds que l’air”.


Cette période marque la naissance des premiers engins à moteur capables de décoller par leurs propres moyens. Presque chaque vol est une tentative de record : un peu plus vite, un peu plus loin, un peu plus haut. Les aviateurs sont, le plus souvent, des concepteurs ou des aventuriers.

Or, encore au début du XXème siècle, on est encore loin des avions que nous connaissons aujourd'hui. Peut en témoigner l'expérience de l'inventeur Heinrich Franz Reichelt qui tenta d'œuvrer pour la recherche. Le 4 février 1912, il s'élance du haut de la Tour Eiffel avec une voilure censée le faire voler. Sûr de lui, il saute sans parachute devant les caméras. Or, l'expérience tourna au drame puisque rien ne s'était déroulé comme il l'avait prévu. Il se tue en heurtant le sol parisien quelques secondes après le saut ...



Cette période de découverte et d’avancement technologique dure jusqu’à la Première Guerre mondiale. Les hommes voient en l’aviation une nouvelle arme sur le champ de bataille. On passe brutalement à une production en grande série, et les pilotes deviennent des « professionnels », et certains font désormais partie de l’armée.


Avion allemand LVG C.II mit en service en 1915 (Creative Commons)

La fin de la Première Guerre mondiale et le nombre de pilotes et d’avions permettent le lancement du transport aérien commercial et surtout du courrier. L’industrie se développe et l'aviation militaire pousse les constructeurs à battre de nouveaux records. Lorsque la Seconde Guerre mondiale fait son apparition, les engins aériens sont largement utilisés sur le champ de bataille. La fin de la guerre voit la naissance du moteur à réaction et du radar, mais c’est aussi le début du transport aérien commercial régulier, capable de s'affranchir des conditions météorologiques et de pratiquer des vols sans visibilité !

Puis, l'aéronautique militaire incite à de nouveau développer les réacteurs ; c'est ce qu'on appelle “l'ère du jet“. C’est dans les années 1960 que l’Homme part à la conquête du vol supersonique. Le Bell X-1 est le premier avion à franchir ainsi, le mur du son (340m/sec soit, 1 224 km/h). Les retombées civiles permettent le développement des premiers avions de ligne quadriréacteurs et le transport aérien s'ouvre à tous.

Le 2 mai 1952 signe le premier vol commercial de l’Histoire. C’est le “de Havilland DH 106 Comet“ qui assure le vol entre Londres et Johannesbourg, en Afrique du Sud. L’avion fait voyager 37 passagers qui effectuent un vol de plus de 11 000 km en 23 heures 23 minutes !


Comet 1 G-ALYP (source : © Pinterest)

Quelques années plus tard, le 21 janvier 1976 c’est au tour du premier avion supersonique de faire son arrivée sur le marché des vols commerciaux. Nous nommons, le Concorde ! Nous reviendrons en fin d’article sur la tragédie qui a touché l’engin ...


Aujourd’hui, l’aviation est un moyen de transport accessible à tous grâce, entre autres, aux compagnies Low-Cost. C’est cette industrie qui permet aussi le développement du tourisme à travers le globe en offrant la possibilité de voyager en un temps record. Les entreprises comme Dassault, font des chiffres d’affaire de plusieurs milliards d’euros qui augmentent chaque année …

© Dassault Aviation

Pourtant, malgré les risques infimes qu’il y ait des disparitions, crashs et autres, récemment le monde a connu une nouvelle tragédie …


 

L’avion « a perdu plus de 10.000 pieds en moins de quatre minutes après son départ de Jakarta »

Indonésie, samedi 9 janvier 2021, 14H36 (heure locale) : « Un appareil de Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianaka perdu le contact » affirme peu après Adita Irawati, porte-parole du ministère des Transports à l’AFP. Ce vol, assuré par un Boeing 737, devait relier dans ce vol intérieur, Jakarta à Pontianak. A son bord 62 passagers, 40 voyageurs adultes, 10 enfants, 12 membres d’équipage. Parti de l’aéroport international de Jakarta Soekarno-Hata, le trajet aurait dû durer seulement 90 minutes or, peu de temps après son décollage, lors du survol de la mer de Java, l’engin disparaît des radars. C’est la panique, la compagnie à bas coût "Sriwijaya Air" indique lancer des recherches le plus tôt possible dans la journée. De cette manière des bateaux sont déployés sur le potentiel site du crash. L’avion « a perdu plus de 10.000 pieds en moins de quatre minutes après son départ de Jakarta » indique le site aéronautique sur Twitter.

Ainsi des sauveteurs et plongeurs sont déployés sur la zone en question.

Quelques heures plus tard des débris appartenant officiellement à l’avion sont retrouvés ainsi que des effets personnels ou bien des morceaux de corps des passagers.


Le navire de guerre KRI Gilimanuk (531) quitte le port de Tanjung Priok, à Jakarta, afin de se rendre sur le site du crash pour y faire des recherches, voire des sauvetages (ADEK BERRY / AFP)

Des plongeurs placent des bouées colorées ainsi que des sonars pour localiser le fuselage de l'avion (AFP / Adek Berry)

La police reçoit les corps dans des sacs. Ils sont chargés de devoir les identifier et demandent donc aux familles des victimes de leur fournir tout ce qui pourrait faire avancer les recherches. Les autorités réclament précisément des échantillons ADN et les dossiers dentaires de chaque passager.


Les morceaux de corps sont entassés dans des sacs par les secours (AFP / Adita Aji)


Le 15 janvier, après découverte de la première boîte noire de l’appareil (retrouvée le mardi 12), le responsable du Comité de sécurité des Transports indonésien assure que les audios de la boîte noire : « sont en bon état et nous examinons à présent les données ».


3 000 personnes (des dizaines de bateaux et quelques hélicoptères sont aussi sur place) sont mobilisées pour les recherches davantage de corps, de débris pouvant expliquer les raisons du crash, … Mais les plongeurs recherchent, actuellement, principalement la seconde boîte noire, elle qui pourrait aussi expliquer l’origine du crash.



Un crash qui survient dans un contexte où, de nombreux avions sont cloués au sol en raison de la crise sanitaire mondiale (COVID-19). Ce Boeing 737 vieux de 26 ans ne présentait, apparemment, aucun défaut.

L’enquête pour déterminer précisément les causes du crash pourraient prendre plusieurs semaines.


 

Puisque nous parlons ici d’accident dans l’aviation, ça vous dirait de revenir sur l’un des plus effrayants / importants crashs de l’histoire de ce moyen de transport ?


Partons alors en direction de la France le 25 juillet 2000. C’est un jour tragique dans l’histoire de l’aviation. C’est le jour où le célèbre Concorde se crash ; 113 personnes périssent. Cet événement marque ainsi la fin du rêve. Un rêve qui débuta 24 ans plus tôt et nous allons ici, vous conter l’histoire de son tragique accident mais avant, contextualisons l'événement ...


21 janvier 1976 ; Air France et British Airways mettent en service le Concorde, cet avion d’un genre nouveau. C’est effectivement le premier avion de ligne supersonique de l’histoire.

Le premier vol a inaugurer l’avion est le vol commercial Paris-Rio, par Air France. 100 passagers voyagent ainsi durant 7H26min et ce, sans le moindre souci. Dès l’année suivante, la ligne Paris-New-York est ouverte et la durée du voyage est un record. Seulement 3H30min suffisent pour joindre la capitale Française à la Grosse Pomme !


Concorde (© DR)

De cette manière, le Concorde se démocratise rapidement auprès de la population. Son allure élancée avec son nez pointu ne cesse d’émerveiller les foules. Pourtant, le mythe se brise subitement le 25 juillet 2000 en France, à Gonesse dans le Val d'Oise.

Il est 16H42 lorsque l’avion commence sa prise de vitesse pour son décollage. Seulement quelques secondes plus tard, à 16H43 la Tour Sud Roissy CDG (Charles De Gaulle) annonce au Concorde que des flammes apparaissent à l’arrière. Le message est bien reçu par les pilotes. Il est 16H43, impossible de s’arrêter, le Concorde est déjà à une allure trop importante. L’engin décolle, en feu !

Il est 16H44 quand les pilotes tentent de trouver une solution, or aucune n’est trouvée, ils ne peuvent pas non plus revenir sur la piste, l’avion se crasherait avant. 16H45 ; le Concorde s’écrase sur l'hôtel Hotelissimo de Gonesse qui avait pourtant l’habitude de voir passer des avions. 4 employés d'Hotelissimo, 100 passagers et les 9 membres de l’équipage périssent. Aucun survivant à bord. C’est une catastrophe, qu’est ce qui aurait pu causer un tel accident seulement 90 secondes après le décollage ?


Image du Concorde le 25 juillet 200, après son décollage (©DR)

Les débats autour de la question de la cause de l'accident sont encore d’actualités mais le rapport d’enquête conclut que l’avion ayant décollé 5 minutes seulement avant le Concorde, le DC-10 de Continental Airlines, a perdu une lamelle métallique de 43cms de long. Ce morceau de métal était sur la piste de décollage et le Concorde percuta l’obstacle ce qui provoqua la crevaison du pneu avant droit du train principal droit de l’avion. Puis, un morceau de caoutchouc du pneu se détache et, à vive allure (310km/H, soit la vitesse du Concorde à cet instant), percute l’aile gauche. Cet impact fait éclater de l'intérieur une partie du réservoir de carburant. Le carburant s'échappe alors de l'appareil et provoque des flammes ! Les moteurs perdent la majorité de leur puissance, impossible de redresser l'engin ou de tenter toute tentative d'atterrissage. Le crash est inévitable ...


Finalement, cet accident (entre autres) aura eu raison du Concorde qui disparaît du trafic aérien le 24 octobre 2003.



Vous connaissez désormais comment l'aviation est devenue une véritable industrie. Une industrie qui, malgré des crashs comme celui du 9 janvier 2021, permet à des millions d'individus de voyager chaque année d'un bout à l'autre du monde en un temps record. Enfin, est-ce qu'un jour reverrons-nous un avion supersonique au-dessus de nos têtes ? Peut-être pouvons-nous espérer retrouver un jour le mythe, le Concorde ?


 
Vous aimerez aussi :


 


Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)


Kommentare


bottom of page