top of page

Joe Biden élu; retour sur les élections des Etats-Désunis ...

Dernière mise à jour : 25 janv. 2021

Le 3 novembre 2020 au soir était déposé le dernier bulletin de vote pour les élections aux Etats-Unis.

Depuis des mois les candidats se préparaient à ces élections de toutes les manières possibles dans l’objectif de devenir le nouveau président le 20 janvier 2021 (comprendre pourquoi ici) !

Alors que Joe Biden est élu à la tête de son parti, le Parti démocrate, il devra savoir envoûter les foules ! Effectivement, l’autre grand candidat en liste est Donald Trump, l’actuel 45 ème président des USA. C'est samedi dernier que s'est terminée la course à la Maison Blanche !

Malgré une année 2020 assez particulière, c’est après plus de 4 jours de dépouillement et donc d’attente que Joe Biden est annoncé 46 ème président des Etats-Unis par les chaînes américaines (Fox News, CNN, …). L’équipe Grunge News a semblé important de revenir sur cette semaine américaine. Des manifestations aux multiples retournements de situation en passant par des résultats historiques, nous vous expliquons tout dans ce 33ème article Grunge News !!


Mardi 3 novembre :


Nous sommes le 3 novembre 2020 et l’Alaska ferme ses derniers bureaux de vote. Le dépouillement pour les élections présidentielles commence dans l'ensemble des Etats américains. Ce sont au total 1224 candidats (comprendre pourquoi ici) qui vont attendre patiemment les résultats, qui ont peu de chances de tomber le lendemain, le mercredi 4 novembre ! Pourquoi les résultats finaux avaient-ils de fortes chances de ne pas tomber dès le lendemain ?

Les raisons sont simples :


- Cette année, en raison de la COVID-19, les votes ont été en grande partie faits par correspondance. C’est-à-dire que les citoyens Américains aptes à voter, recevaient dans leur boîte aux lettres un bulletin de vote qu’ils devaient remplir pour pouvoir voter. Ensuite, ces citoyens déposaient leur vote dans une urne de la poste dédiée ! Au fur et à mesure de la réception des voix, les centres de dépouillement de certains Etats commençaient directement à dépouiller. Or, dans d’autres Etats américains, il était formellement interdit d’ouvrir quelconque bulletin avant le mardi 3 novembre au soir. Dans ce cas de figure, les reçus étaient systématiquement placés dans une chambre forte en attendant le dépouillement.


- De plus, si 28 Etats, comptabilisant à eux seuls 317 grands électeurs sur les 538, (nous vous renvoyons vers cet article pour mieux comprendre le système des élections américaines), refusent de recevoir des votes après le 3 novembre, d’autres les acceptent jusqu’à plusieurs jours après ! Le Nevada par exemple, accepte des bulletins jusqu’au 10 novembre (à condition qu’ils aient été envoyés au plus tard le 3 du mois bien sûr).

Boîte aux lettres américaine où peuvent être envoyés les votes par correspondance


Mercredi 4 novembre :



C’est alors que dans la matinée du mercredi 4 novembre (heure française), les résultats étaient loin d’être prononcés ! 223 grands électeurs pour Joe Biden contre 212 pour Donald Trump ! Nous n'étions pas proche des 270 grands électeurs requis pour pouvoir devenir le futur locataire de la Maison Blanche ! Pourtant, la nuit fut très mouvementée !

Alors que Kanye West semble admettre sa défaite (avec 60 000 voix obtenues), les manifestations pullulent à Washington D.C, là où réside l’actuel président. Les membres de Black Lives Matter sont là et font bien entendre à Trump qu’ils ne veulent plus de lui via des cris de groupe, des pancartes, ...

La ville, majoritairement démocrate, était d’ambiance plutôt festive au début de la soirée. Biden était en tête, tout se passait pour le mieux.

Or les tensions sont vite montées lorsque Trump remporta la Floride puis le Texas (2 Etats-clés avec respectivement, 29 et 38 grands électeurs).



Donald Trump voyant son retard sur la grille des résultats accusent sur Twitter les démocrates de “voler l’élection“ ! Il publie :

“We are up BIG, but they are trying to STEAL the Election. We will never let them do it. Votes cannot be cast after the Polls are closed! “

Des accusations sans preuve que Twitter va immédiatement signaler en épinglant une bannière spéciale autour du tweet.

Au même moment, Joe Biden prend la parole pour la première fois depuis l’arrêt des votes et appelle à attendre que “chaque voix soit comptée“ pour se proclamer président ! Pourtant, l’homme est confiant, il lance même à la foule assistant à son discours “Aujourd’hui, nous sommes en bonne voie pour gagner l’élection“.


Est-ce une fraude du Parti démocrate ?

Donald Trump souhaite riposter et annonce alors qu’à 08 :30 (heure française), il parlera à la Maison Blanche.

Son discours est sans surprise. Il s’annonce vainqueur alors même que de nombreux autres Etats clés n’ont pas annoncé leurs résultats. « Les résultats ont été extraordinaires », il poursuit :

« C’est de la fraude contre notre nation. » (en parlant des votes par correspondance majoritairement démocrates). Il ajoute : « On est en tête. Nous étions prêts à gagner ces élections. Franchement, nous avons gagné ces élections. Notre but est d’en assurer l’intégrité, nous allons gagner cela, nous avons déjà gagné. […] Nous souhaitons que les votes soient arrêtés et on ne veut pas qu'ils retrouvent des votes à 4 heures du matin »

Un discours qui ne passe pas dans inaperçu chez les trumpistes convaincus !

Le mercredi 4 novembre est une journée décisives pour ce scrutin.

Alors que Trump était en avance sur des Etats tels que le Michigan, le Wisconsin, la Pennsylvanie ou encore la Géorgie, Joe Biden s’impose et rattrape son retard !


Pourquoi y avait-il tant de voix d’écart entre les 2 candidats ? Comment Joe Biden a-t-il pu gagner des milliers de bulletins sans que Trump n’en gagne suffisamment pour garder son avance ? Est-ce une fraude du Parti démocrate ?

Grunge News tient tout de suite à vous rassurer, non ce n’est pas une fraude (du moins strictement rien ne le prouve). La raison est que les bulletins de vote dépouillés en premier sont ceux qui ont été déposés directement dans les urnes des bureaux de vote. Une manière d’exprimer son choix pour les élections, que Trump a très largement mise en avant au profit du vote par correspondance. Le vote par correspondance est un mode électoral qu’il juge depuis des mois comme étant une manière “facile de frauder“. Alors les pro-Trump ont, en majorité, voté en présentiel et les suffrages pour le démocrate Joe Biden ont donc principalement été envoyés par la poste. L’objectif des partisans du camp de Biden était de respecter au mieux les mesures de protections contre la COVID-19. Le virus qui touche désormais de plus en plus la population américaine a été l’un des points principaux sur lequel Joe Biden a appuyé durant sa campagne. Il dit vouloir prendre toutes les mesures en son possible pour enrayer la maladie. Il se compare à Trump qui, selon lui, ne gère absolument pas la pandémie !

“Stop The Count“
"J'ai vu beaucoup de fraudes et c'est pour ça que je suis là"

Face à la peur de voir leur président perdre les élections, les trumpistes procèdent à des manifestations qui dégénèrent rapidement. Ils demandent l’arrêt du comptage des votes dans les Etats où Donald Trump est le favori. Sous des cris tels que “Stop The Count“, ces Américains (parfois armés) demandent alors à violer le douzième amendement de la Constitution des Etats-Unis qui précise :

“ […] tous les certificats et les votes doivent être comptés. “


Manifestants voulant arrêter le comptage des voix à Detroit



En Arizona, un bureau de vote a même dû temporairement fermer face à la menace des militants en colère !

Une manifestante explique : "J'ai vu beaucoup de fraudes et c'est pour ça que je suis là"

De plus une vidéo rapidement devenue virale sur le web présente un agent qui ne pouvait pas faire son travail d’examination des bulletins de vote à Philadelphie.

Or la réalité des faits est bien différente que ce que les images prétendent. Ce qui a été considéré comme une preuve du “vol de l’élection“ des démocrates, n’était qu’une simple erreur d’appréciation et l’examinateur a ensuite pu, bien évidemment, exercer son travail dans les conditions adéquates.

Dans le Nevada un protestant a même interrompu une conférence de presse pour y exprimer sa colère !


La soirée américaine de mercredi se clôture sur un résultat qui favorise très largement Biden pour la fin des présidentielles. 264 grands électeurs pour Biden contre 214 pour Trump selon les chiffres de l’AP. L’Associated Press est la plus ancienne des agences de presse encore existante, de plus il s’avère que leurs statistiques sur les élections présidentielles sont rarement voire jamais contestés à l’annonce des résultats, d’où le fait que leurs chiffres soient repris par beaucoup, y compris Google. Effectivement, l’AP considère que les 11 grands électeurs de l’Arizona reviennent de droit à Biden car, toujours selon eux, il est impossible pour Trump de revenir dans la course face au démocrate. Or, de nombreux autres médias, tels que Fox News, pensent, à l’inverse qu’il est possible pour le président sortant de revenir en tête dans cet Etat.

Des travailleurs électoraux trient les bulletins de vote par correspondance en Pennsylvanie le 4 novembre (via Matt Slocum / AP Photo)


“Cela devient fou“

Signalons aussi que le business man n’a pas manqué de procéder à des dépôts de plaintes ou bien des demandes en tout genre concernant les élections.

En Pennsylvanie tout comme dans le Michigan, il a été demandé de stopper le décompte des voix (demande rejetée), en Géorgie, une plainte concernant l’arrivée trop tardive de bulletins de vote le soir du 3 novembre, plainte rejetée, …

Des demandes honteuses pour certains républicains pourtant pro-Trump.

Certains élus républicains se sont même désolidarisé du candidat affirmant que Mr.Trump propage de “fausses informations“. “Cela devient fou“ exprime Adam Kinzinger, élu républicain de l’Illinois à la Chambre des représentants.

Un citoyen républicain favorable à un renouvellement de mandat de son business man favori affirme après le résultat des élections : “Je suis pour Trump mais je respecte la démocratie donc je respecte le résultat tout comme j’ai dû l’accepter lorsqu’Obama a été élu“.

Ci-dessus, une photo de Barack Obama derrière son ancien vice-président. L'Homme d'Etat favori des américains a été d'un grand soutien lors de la campagne présidentielle de Mr.Biden.


La journée de mercredi fut la plus mouvementée !

En effet avec tous les recours à la justice, les tweets incessants de Trump, les manifestations, les accusations de fraudes infondées, … Les journées suivantes ne pouvaient être que plus reposantes !


Jeudi 5 novembre :


Le jeudi 5 novembre, nous avons pu nous réveiller sans voir de grands changements sur la carte des résultats. Pourtant, l’ancien vice-président de Barack Obama rattrape de manière fulgurante son retard en Pennsylvanie et en Géorgie. En Géorgie, mardi soir à minuit, Donald Trump détenait une avance de 370 000 voix sur Biden, à minuit jeudi, son avance n’était plus que de 23 000 voix.

Dans la nuit de jeudi à vendredi Biden prend la parole et appelle au calme. Il annonce croire en la victoire mais qu’il faut encore dépouiller le reste des bulletins de vote.

“Nous n'avons aucun doute sur le fait que lorsque le dépouillement sera terminé [...] nous serons déclarés vainqueurs“.



Vendredi 6 novembre :


La journée du vendredi commence en France avec l’annonce du discours choc de Trump ! Des chaînes de télévisions américaines ont même coupé le président en pleine allocution. Il dit qu’il a déjà remporté les élections et qu’il devrait réellement poursuivre sur un nouveau mandat si les votes légaux étaient comptés. Il poursuit en disant qu’en incluant les bulletins illégaux, les démocrates pourraient essayer de “nous voler l’élection“. Les chaînes télévisées se justifient en disant qu’elles ne désirent pas diffuser de fausse informations sur leurs ondes.


Le même jour les dénonciations de "fraudes" par le clan Trump pullulent ! L'ancien maire de New York Rudy Giuliani veut même défendre son candidat républicain. La raison pour laquelle Trump tient tant que ça à recourir à la justice est sûrement due au fait que Biden rattrape rapidement son retard dans les Etats de Géorgie et de Pennsylvanie. Des Etats-clés qui pourraient faire basculer les élections et faire gagner, comme Donald Trump aimait l'appeler, "Sleepy Joe".


Vendredi, le monde est dans l’attente des résultats pour encore 6 Etats : l'Alaska, l'Arizona, la Géorgie, le Nevada, la Caroline du Nord et la Pennsylvanie.

En Pennsylvanie (20 grands électeurs) Joe Biden a désormais une avance d'environ 9 000 suffrages exprimés, restons neutre, il reste tout de même 136 000 bulletins à dépouiller.

Si Mr.Biden l’emporte dans cette région, il deviendrait directement le 46ème président des Etats-Unis.

En Géorgie, il reste 4 588 bulletins à dépouiller. Le démocrate est en tête avec seulement 1600 voix d’avance, ce qui est très peu. Selon la loi de l’Etat, il est possible pour un candidat de redemander un recomptage des voix lorsque l’écart des voix est inférieur à 0,5%. A noter qu’un nouveau comptage abouti généralement à une erreur de seulement quelques centaines de suffrages. Les chances de faire basculer la balance sont donc assez minces.

C’est justement ce qu’il va se passer. Le secrétaire d’Etat en Géorgie annonce qu’un nouveau comptage des voix devrait avoir lieu !

Manifestation aux Etats-Unis pour que soit prit en compte chaque suffrage


Samedi 7 novembre :


Je serai le président de tous les Américains

C’est la journée du samedi 7 novembre qui va être décisive. Le verdict final n’a jamais été aussi proche ! Dans la nuit Biden fait une nouvelle allocution à Willmington (ville où il a commencé une carrière juridique en 1968). Il annonce : "Nous n'avons pas encore de victoire, mais les chiffres sont clairs : nous allons gagner" il poursuit : "Je serai le président de tous les Américains […] Je travaillerai aussi dur pour ceux qui ont voté contre moi que pour ceux qui ont voté pour moi"


C’est bien vrai, il va gagner ! Alors que Twitter s’affole, il est environ 17:30 (heure française) lorsque les résultats de la Pennsylvanie tombent … C’est officiel ; Joseph Robinette Biden Jr devient le 46 ème président des Etats-Unis et est accompagné de sa vice-présidente Kamala Harris !

A noter que Kamala Harris est, aux Etats-Unis, la première femme, ainsi que la première personne d’origine afro-américaine et indo-américaine à accéder à cette fonction.

Joe Biden et Kamala Harris


A l’heure de l’annonce, Trump est sur son green de golf et ne semble pas accepter la défaite. Au point qu’aujourd’hui encore il compte renverser la tendance de ces élections !

Pourtant, selon CNN, Melania Trump aurait demandé à son mari d’accepter les résultats et de se résinier à devoir quitter la Maison Blanche le 20 janvier prochain !

S’il refuse toujours le verdict lorsque Joe Biden prendra officiellement ses fonctions de président des Etats-Unis, le 20 janvier à midi, le démocrate pourra ordonner aux autorités l’exclusion de Donald Trump de la résidence officielle du président des Etats-Unis.

Donald Trump jouant au golf le 7 novembre 2020 (Photo : Al Drago / Getty Images North America)


Ces élections auront été historiques ! Avec une participation record (160 millions d’électeurs / électrices à travers le pays, soit une participation de 66,9%, la population n’avait pas été aussi engagée depuis 1900 !) et un contexte sanitaire exclusif à 2020, Joe Biden fut élu avec, (selon les chiffres du lundi 9 novembre 2020), 75 404 182 voix contre 70 903 94 pour Trump !

Aujourd’hui les résultats du nombre de grands électeurs pour chacun est estimé par l’AP à 290 contre 214.

L’élection fut aussi marquée par les nombreux Etats, pourtant conservateurs, qui sont passés côté démocrate. De plus, c’est très rare lorsqu’un président est autant critiqué par la population. Le pays est désormais divisé, Mr.Biden réussira-t-il à réunir les ETATS-UNIS ?


 
Vous aimerez aussi :



Ces événements politiques marquent l’occasion pour l’équipe Grunge News de retracer dans ce dernier article de la saison l’origine du droit de vote aux Etats Unis et en France. De plus, ...

 

L’histoire et le fonctionnement de la Maison Blanche, lieu de vie de tous les présidents américains ...

C’est sûrement l’un des bâtiments les plus ...



Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)

Commentaires


bottom of page