top of page

Je travaille avec les rappeurs US

Dernière mise à jour : 12 janv. 2021

Interview de Grunge News à Caden Kujawa

Nous avions récemment eu l'intervention de Caden Kujawa dans un article dédié au rap que vous pouvez retrouver ici. Grunge News l'a interviewé pour comprendre son point de vue sur le rap, comment travaille t-il avec les artistes, ...



Miami (Photographie : Craig Litten)

Il se présente :

- Je m’appelle Caden Kujawa. Je viens de Miami, en Floride et je produis de la musique, je fais des couvertures d’albums et, dans l’ensemble, j'essaie simplement de donner une meilleure image à l'artiste avec qui je travaille. Que ce soit en stylisant ou en les aidant à gérer leurs réseaux sociaux. J'étudie actuellement la mode ainsi que l'art, donc j'aime apporter autant que j'ai à offrir à l'artiste avec qui je travaille et lui apporter ma pleine vision. Pour la plupart, je travaille avec des rappeurs tel que Yung Mal & Lil Quill, Yung Kayo, mars90s, ... -



Pouvez-vous nous donner votre définition du rap ?

Pour moi, le rap est une façon de raconter une histoire à travers des sons, des flux et des paroles.



Comment est née votre passion pour le rap ?

Mon père jouait beaucoup de jay-z et de kanye quand j'étais jeune et honnêtement, j'écoute du rap depuis aussi longtemps que j'écoute de la musique. J'ai aussi commencé à m'intéresser à la mode au collège et la scène du rap est définitivement influencée par la mode et vice versa.



Comment avez-vous appris la production musicale ? Aviez-vous des compétences en musique avant de commencer ?

Au collège, mon ami a commencé à faire des beats sur son ordinateur en utilisant FL Studio et après qu'il m'ait montré j'ai directement commencé. Depuis, il y a eu des moments où je fais des pauses, mais obtenir des résultats me motive toujours.



Comment avez-vous contacté le rappeur avec lequel vous travaillez ?

Un ami m'a présenté Yung Mal & Lil Quill et grâce à eux, j'ai pu travailler avec d'autres artistes d'Atlanta. Vivre à Miami me permet de rencontrer assez facilement des artistes. De plus, un ami proche de 808 Mafia m'invite tout le temps à des sessions en studio. Il m'arrive aussi parfois d'entrer en contact avec des artistes que j'aime vraiment par le biais d'Instagram. Il s'agit de créer des liens et d'offrir le plus possible aux artistes.


808 Mafia (via ©Facebook)


Comment gérez-vous le compte Instagram des artistes ?

J'adapte et je compose des images et j'essaie de créer une certaine esthétique qui plaise à l'artiste. C'est là que j'aime être le plus créatif parce que je peux imaginer ce que j'aimerais voir en tant qu'amateur du rap de l'artiste en question et lui donner vie.



Comment procédez-vous pour réaliser la pochette de l'album du rappeur, du single, ... ?

La pochette est directement liée à l'esthétique de l'artiste. Je détestais voir ces pochettes ennuyeuses pour les rappeurs, alors un jour, j'ai commencé à les faire moi-même.



Comment procédez-vous lorsque vous travaillez avec un nouveau contact ? Et après ? Quand je rencontre un artiste pour la première fois, je n'essaie pas de forcer les choses et je prend simplement du bon temps avec lui. Après cela, il m'est beaucoup plus facile de connaître leur type de sélection de rythme et leur style.



Quel est votre but dans votre future vie dans l'industrie du rap si vous continuez à travailler dans le domaine ? Mon but est de devenir manager/PR et de continuer à me pousser à être créatif.



Vous nous avez dit dans une précédente interview pour l'article sur Le rap n'est pas en WEEKND 2/2 : "J'aime personnellement le punk et le rock et je pense que ce sera l'un des genres les plus importants dont s'inspireront les rappeurs de cette nouvelle génération.". Pouvez-vous nous expliquer votre opinion ?

Musicalement, je veux dire que le son plus agressif des rappeurs comme Xxxtentacion s'en sont inspirés. En dehors des sons, j'ai l'impression que l'esthétique globale du punk et du rock sera encore plus poussée et je l'ai déjà vu. Aujourd'hui, aller à un concert de rap, c'est comme aller à un concert de punk dans les années 80. Les rappeurs jouent comme des rockstars et la foule forme des mosh pits.




Aujourd'hui, il y a plus de beatmakers qui sont célèbres (par exemple : Nick Mira), pensez-vous que dans quelques années, les beatmakers auront plus de succès que les rappeurs ?

La période n'a jamais été aussi favorable pour les producteurs et nous avons enfin le crédit que nous méritons. Je pense que certains producteurs auront une longue carrière dans l'industrie et seront tout aussi populaires que les meilleurs rappeurs. Si des producteurs comme Nick Mira, Pierre Bourne, Metro Boomin et bien d'autres sont célèbres, c'est parce qu'ils offrent bien plus que la simple réalisation d'un beat. Ils se sont tous fait une image unique. Même les petites choses comme les tags au début des chansons, par exemple : "Yo Pierre you wanna come out here" a eu un impact sur la carrière des producteurs. Je pense que les producteurs vont continuer à gagner en notoriété et je pense aussi qu'ils vont commencer à sortir leurs propres albums/mixtapes. Metro Boomin et DJ Mustard sont deux producteurs qui ont sorti leurs propres projets et qui ont prouvé qu'il est possible d'avoir plus de succès que les rappeurs.


Des rappeurs comme Lil Peep, XXXtentacion ou d'autres emo-rappers ont changé le rap pour apporter quelque chose de nouveau, de l'émotion. Avant que le genre ne puisse être émotionnel, le rap était fait juste pour exposer la force, le pouvoir, ... , alors pourquoi l'emo-rap fonctionne-t-il dans notre société ? Peut-on appeler ce mouvement "rap" ?

L'"emo-rap" a connu un essor récent parce qu'il est brut et beaucoup plus racontable que la musique rap moyenne. Le son mélodique qu'offre l'emo-rap est très à la mode en ce moment et je pense qu'il a sa place dans le rap et qu'il est là pour rester dans le futur.


Selon vous, pourquoi les rappeurs (en particulier les rappeurs américains) meurent-ils de plus en plus jeunes ?

Il y a deux choses qui ont causé la mort des rappeurs ces dernières années. Juice Wrld, Lil Peep et Mac Miller sont tous morts d'une overdose de drogues comme le percocet, le xanax et la codéine. Dans la musique de Juice et Peep, ils parlent de leur relation abusive avec les drogues qu'ils prennent et les labels en font la promotion car cela renforce leur image. La gloire, l'argent, les relations, etc, ont tous un impact sur leur santé mentale et il est devenu normal pour les rappeurs américains de prendre des pilules et d'en faire la promotion. Ceci est honnêtement l'un des plus gros problèmes de l'industrie du rap à l'heure actuelle. Pop Smoke, Nipsey Hussle, Xxxtentacion, et bien d'autres encore ont été abattus. Tous ces rappeurs viennent d'un endroit où il est presque impossible de s'en sortir. Donc, quand des gens du même endroit que vous ont réussi à s'en sortir en voyant le succès, la première réaction est la jalousie et l'envie. Nipsey Hussle, qui a tant fait pour sa communauté et sa ville natale, a été abattu par quelqu'un de son propre quartier. La plupart du temps, les rappeurs continuent à vivre leur passé (activités de gang) même après avoir connu le succès. C'est ce qui a non seulement causé beaucoup de morts mais a également mis de nombreux rappeurs derrière les barreaux.



Vous nous avez dit dans une précédente interview pour l'article "Le rap n'est pas en WEEKND 2/2" que le rap est "l'un des genres de musique les plus populaires", pourquoi ? En ce moment, 8 des 10 chansons les plus populaires dans le monde sont des chansons de rap. Les médias sociaux en sont la principale raison. YouTube, Instagram, TikTok, etc, ont mis le rap sous les feux de la rampe et l'ont fait se répandre comme un feu de forêt dans le monde entier.


(Image: INSTAGRAM / TIKTOK / YOUTUBE / GETTY)


Que pensez-vous de la façon dont la musique rap se partage (plateformes comme Soundcloud, Instagram, ...) ?

J'adore ça ! J'ai Soundcloud depuis que j'ai 12 ans et ça m'a ouvert l'oreille à beaucoup de nouveaux sons que je n'aurais jamais entendus auparavant. C'est la raison pour laquelle les rappeurs peuvent exploser du jour au lendemain et les artistes peuvent faire carrière que dans leur chambre, sur un ordinateur portable.



Dans le rap, il y a moins de restrictions pour partager une musique que dans la musique pop par exemple, pourquoi ?

La raison pour laquelle il y a moins de restrictions pour partager cette musique est que le rap est en constante évolution. Quelque chose peut être populaire une semaine et vieux la semaine suivante. C'est ce qui pousse les rappeurs à sortir constamment de la musique pour essayer de rester au top.



A votre avis, quel style de rap a eu le plus grand impact sur la culture ?

Ce sont les "Mumble rappers" comme Young Thug, Lil Uzi Vert, Playboi Carti, etc, qui ont eu le plus grand impact sur la culture.


Comment voyez-vous le rap dans 10 ans ?

Dans dix ans, je considère le rap comme le genre dominant dans le monde entier. Je pense aussi qu'il continuera à être moins axé sur le talent lyrique et plus sur la production, les sons et la singularité générale. Des rappeurs comme Young Thug ont commencé à pousser ce style de rap vers le grand public et je vois d'autres comme Playboi Carti et Lil Uzi Vert être au premier plan pour l'avenir du rap.

Lil Uzi Vert (à gauche) et Playboi Carti (à droite) (Photographie : Getty/Prince Williams/Wireimage)


En une phrase, que pensez-vous de l'industrie actuelle du rap ?

C'est une opinion mitigée... Je suis heureux que de plus en plus d'artistes puissent avoir de meilleures opportunités qu'auparavant. Je pense que l'industrie est diluée en ce moment et j'ai l'impression que presque tous les labels sur-saturent constamment le marché en essayant d'obtenir le dernier hit pour TikTok au lieu d'essayer de produire de la musique plus intemporelle.



Qui est, selon vous, le futur rappeur le plus influent ? Pourquoi ?

A 100% Young Thug ! C'est lui qui a le plus contribué à la génération future.



20) Pensez-vous que dans le rap, les femmes sont sous-estimées ?

Très certainement, bien que l'année dernière, cela ait commencé à s'améliorer avec des rappeurs comme Megan The Stallion. Le secteur a non seulement besoin de plus de femmes rappeuses, mais aussi de femmes productrices.


- Grunge News vous remercie de votre collaboration ! -


Quelques clips d'artistes avec qui Caden Kujawa travaille :



 
Vous aimerez aussi :



 


Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)


Comentários


bottom of page