top of page

Indie Pop vs Bedroom Pop ...

Dans cette analyse musicale nous nous attarderons à l’étude de deux genres musicaux dont les artistes, bien souvent jeunes, permettent de faire considérablement évoluer l’industrie musicale. Aujourd’hui, vous avez déjà sûrement entendu parler de l’Indie Pop ou encore de la Bedroom Pop. Mais quels sont réelement ces genres de musiques ?

L’Indie Pop :

Tout d'abord il est primordial de préciser que le terme "Indie" désigne à la base tout artiste signé chez un label indépendant. L’étiquette d'Indie Pop, alliant alors le côté Indie et le côté Pop de la musique, a donc été adoptée par de nombreux musiciens, chanteurs, ...

Pourtant en pratique, lorsque nous nous penchons sur ces labels, il est aisé de comprendre que l’Indie Pop n’est qu’une variante de l'alternative rock, un son underground.

C’est un mouvement à l’origine post-punk né dans les années 80 au Royaume-Unis. Le genre reprend certains codes de la musique pop des années 60 tout en gardant le DIY musical propre aux artistes punks. Le DIY (Do It Yourself, en français / "Fais Le Toi-Même"), est tout simplement, comme le nom l’indique, quelque chose fait entièrement soi-même. Dans le cas de l’Indie Pop, le DIY va de l’écriture de la chanson au clip vidéo, l’artiste fait tout seul. Le genre évoluant rapidement, le DIY ne sera plus une marque essentielle à la création d’un morceau Indie. La plupart des artistes vont peu à peu devenir mainstream tels que Joy Division, ou encore plus récemment le célèbre groupe de Detroit, Cigarettes After Sex.


Pour reconnaître ce genre musical un indice étant bien souvent l’utilisation d’une guitare avec une reverb présente dans les morceaux. C’est en effet l’une des caractéristiques majeures du mouvement.


Au départ les musiques d’Indie évoquait bien souvent le mal-être de la jeunesse anglaise, mais aussi les histoires de cœur. C’était une véritable révolution dans les années 80, un son nouveau naissait, de nouveau thèmes étaient abordés, les codes du mainstream étaient cassés … Cela ne faisait donc qu’agrandir la bibliothèque musicale de l’underground, mouvement de prédilection de l’Indie qui lui aussi prenait de l'ampleur de jour en jour.


Quant à la Bedroom Pop, nous pouvons dire que c’est la jeune américaine Clairo qui a été le point de départ du genre avec son titre « Pretty Girl » en 2017.


Des artistes indépendant, une allure relaxée, des imperfections dans l’instrumentale ou bien même dans la voix, un DIY complet jusqu’au clip, c’est ça la véritable origine de la Bedroom Pop. Depuis le style a évolué mais est toujours resté dans cette lignée à essentiellement parler des sujets d’adolescents en abordant principalement l’amour.

A noter que dans de nombreuses musiques du genre nous retrouvons de nouveau la guitare. Pourtant la diversité des artistes du genre est assez importante. A en écouter « Pretty Girl » de Clairo puis « Can I Call You Tonight » de Dayglow, nous entendons belle et bien une différence, tout en reconnaissant le genre de la Bedroom Pop.


Dans le morceau de Clairo nous avons un simple kick accompagné d’un beat au synthé. La bande sonore est répétitive et change de variations lors du refrain, le son n’est pas clair et la voix, mal mise en avant (ce qui est bien évidemment voulu).

Or dans la musique de Dayglow, la musique parait plus travaillée. Nous avons une rythmique bien présente, assez grave et lourde, accompagnée d’une mélodie simple à la guitare électrique. Cette différence de tonalité dans le morceau créée un son clair, épuré ce qui permet à la musique d'être joyeuse. Le son du refrain est plus intense, une nouvelle mélodie fait son apparition, pourtant, la voix reste toujours camouflée derrière les autres instruments.


Dans les 2 cas le clip vidéo est conçu pour être au plus proche du DIY, et ça fonctionne !

La Bedroom Pop fait très largement penser à la Dreampop, registre musical qui apparaît dans les années 80 et qui fut initialement mis en avant par des groupes tels que Cocteau Twins ou encore My Bloody Valentine. Il est alors possible désormais de déduire que la Bedroom Pop est une descendance de la Dreampop. Jugez-en par vous-même en écoutant ces différents groupes.




En ayant étudié brièvement ces deux genres nous pouvons conjecturer que la Bedroom Pop est généralement associé à l’Indie Pop et non l’inverse.

L’Indie Pop et la Bedroom Pop sont donc 2 registres musicaux différents. Pourtant, en nous attarderons seulement quelques instants à l’étude de ces deux registres, nous pouvons affirmer que dans une très grande majorité des cas les musiques de Bedroom Pop sont aussi liées au mouvement Indie Pop.

C’est dans cet univers musicale que, en septembre 2017, Marie Ulven Ringheim va y faire son apparition avec son projet « Girl In Red ».

Tout commence simplement lorsqu’elle se rend compte qu’elle est sous le charme de sa meilleure amie et qu’elle se décide à lui envoyer ce message « girl in red » désirant donc une histoire d’amour avec cette personne.

L’histoire n’aura pas lieu mais donnera à la jeune norvégienne une inspiration suffisante pour en faire une chanson mettant en avant la communauté LGBT. Elle n'hésite d'ailleurs pas à employer des mots assez crus pour appuyer ses sentiments, ses émotions.

C’est donc en septembre 2017 qu’elle publie « I wanna be your girlfriend » sur la plateforme de streaming SoundCloud et à sa grande surprise le titre devient viral. Ce premier morceau du projet Girl In Red est vite repérée par le média musical norvégien NRK Urørt. C’est le lancement officiel de sa carrière. En 2018, le single atteint la 9ème place du classement des 68 meilleures musiques de l’année par le New York Times et aujourd’hui la chanson à près de 64 millions écoutes sur Spotify et 15 millions de vues sur YouTube.





Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)

Commentaires


bottom of page