top of page

Du Fordisme au Muskisme ; l'histoire de l'automobile jusqu'à Tesla ...

Dans ce 49ème article Grunge News, nous allons aborder un thème bien précis, celui de l’automobile. L’automobile est devenue, depuis le 20ème siècle, le principal moyen de transport dans notre société. C’est aussi celui qui a connu la plus grande évolution et qui est au cœur de nombreuses utopies (voitures volantes, totalement écologiques, voitures à l’hydrogène, …). Mercredi dernier (24 mars 2021), Elon Musk, créateur de la marque de voiture Tesla, a annoncé qu’il était désormais possible d’acheter ses voitures en Bitcoin (BTC), la cryptomonnaie de référence pour beaucoup à l’heure actuelle. Une évolution de plus, qui pourrait à l’avenir transformer en profondeur les fondements de l’économie de l'industrie automobile. Mais comment en sommes-nous arrivés là ? Quelle est l’histoire de de cette industrie ? En savons-nous plus sur cette actualité marquante ?

Aujourd’hui Grunge News retrace pour vous l’évolution du monde automobile et vous révèle ses secrets …


Crédits : Tesla

Avant l’automobile, les Hommes se déplaçaient grâce à des attelages, des charrettes ou alors des carrosses pour les plus aisés. Les chevaux étaient leur moteur et les trajets étaient, pour la plupart, longs et pénibles. Il était parfois possible de vagabonder des semaines entières pour pouvoir seulement voyager en France.

Très tôt les inventeurs tentent d’ajouter des moteurs à vapeur sur leurs véhicules, mais cela ne connaît pas un grand succès. Le premier véhicule à vapeur est créé en 1769 par Joseph Cugnot, c’est le Fardier à vapeur. En 1801 le premier engin à vapeur destiné au transport de passagers voit le jour mais se fait rapidement oublier car son poids le rend peu performant et plus encombrant qu’efficace.

Ainsi, les industriels se concentrent plus sur le développement des chemins de fer, qui marque la révolution industrielle.


Fardier à vapeur (crédits : © Musée des arts et métiers - Cnam Michèle Favareille)

Ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle que la première voiture naît véritablement. Inventé par deux Français, Edouard Delamare Deboutteville et Léon Malandin, en 1883, ce véhicule fonctionne grâce à un moteur à gaz. Le brevet de leur invention est le premier concernant l’automobile. Il est déposé le 12 février 1884. Cependant, l’industrie automobile naît véritablement en 1891 grâce au constructeur Panhard & Levassor qui produit en série 30 automobiles de la marque.

La Panhard Type A n°77 de l'abbé Jules Gavois, en 1891 (Domaine Public)

Rapidement, l’automobile se popularise. Au début du 20ème siècle, l’Américain Henry Ford créé la fameuse Ford T, qu’il fait construire à plus de 16 millions d’exemplaires. Grâce à cela, le transport individuel pour tous voit peu à peu le jour et ce marché devient une réelle industrie.

Henry Ford et sa "Ford T" (Domaine Public)

La marque Ford devient leader du marché et impose ses standards de production à toute l’industrie américaine. Cette période est plus communément appelée le Fordisme. Au-delà du monde automobile, le Fordisme est surtout un développement économique et industriel qui a pour objectif d'accroître la productivité d’une l'entreprise grâce à plusieurs principes. Citons la division du travail entre conception et réalisation ou encore la standardisation et l’augmentation du salaire des salariés pour que ceux-ci puissent augmenter leur demande d'un produit et donc augmenter la consommation, soit le chiffre d'affaire de l'entreprise.


En Europe, la démocratisation de l’automobile et son accessibilité à toutes les classes est plus lente. Il faudra attendre la fin de la Grande Guerre pour voir naître des modèles emblématiques, comme la Coccinelle, la 4CV ou même la 2CV. Ces voitures, jugées comme étant pratiques et abordables, connaissent un grand triomphe et sont vendues à des millions d’exemplaires.

Devenant l’un des principaux moyens de transport pour les Européens, le gouvernement français introduit le permis de conduire dans le code de la route en 1922, afin de réguler la circulation et diminuer le nombre d’accidents, qui est considérable.

En célèbres morts tragiques de la route, avant ce permis de conduire, citons Pierre Curie, décédé en 1906.

Rapidement, l’automobile développe les échanges économiques, culturels et touristiques. Elle donne aussi naissance à de nombreuses infrastructures, comme les routes, les voies rapides et les autoroutes, ainsi que les panneaux de signalisation.

Pourtant, dès les années 70, l’industrie automobile fait face à de nouvelles problématiques. L’augmentation du pétrole pousse les constructeurs à améliorer la performance de leurs véhicules, afin qu'ils puissent rouler plus longtemps avec la même quantité d’essence. Le secteur devient hyper-concurrentiel, poussant les leaders de l’industrie à travailler sur le design et l’ergonomie des voitures.


Citroën CX (via Flickr / Domaine Public)

L’Etat, quant à lui, doit mettre en place des mesures pour limiter le nombre d’accidents, qui grandit d’année en année. C’est à ce moment-là que le port de la ceinture est rendu obligatoire et que les airbags font leurs apparitions.

Quelques années plus tard, un nouvel enjeu voit le jour ; celui de la préservation de l’environnement. Avec la pollution de l’air, dû aux rejets de CO2 des voitures, la pollution en général augmente chaque année de manière considérable. Ainsi, de nouvelles voitures, plus écologiques et modernes voient le jour. C’est par exemple le cas de la marque Tesla qui produit certaines voitures 100% électriques.


Source : bitcoin.fr

Justement, quand on parle de Tesla, on parle d’Elon Musk et donc on parle de cryptomonnaies. Elon Musk, est aussi connu pour son amour des cryptomonnaies (ses favorites aujourd’hui sont sûrement le Dogecoin (DOGE) et le Bitcoin (BTC)). Voici un bref rappel sur ce qu’est exactement une cryptomonnaie :

Une cryptomonnaie est une monnaie virtuelle créée de toute pièce par des ingénieurs, des étudiants, des geeks, … Ce type de monnaie est similaire à l’achat d’actions par exemple, elle évolue en fonction de l’offre et la demande. Ainsi, des cryptomonnaies très populaires comme le Bitcoin (BTC), peuvent aujourd’hui atteindre des seuils incroyables. Le samedi 13 mars 2021, 1 BTC avait une valeur de 60 000$ sachant qu’en 2013 1 BTC valait seulement 20$.



Cours du BTC depuis 2011 (Source : bitcoin.zorinaq)

Valeur monétaire de cœur du créateur de Space X, après avoir annoncé que Tesla investissait 1,5 milliard de dollars dans le Bitcoin (lundi 8 février 2021), mercredi 24 mars 2021, Elon Musk a été à l’origine d’une des plus importantes actualités de l’industrie automobile du mois ! Il tweet :

"Vous pouvez désormais acheter une Tesla avec le Bitcoin" (Crédit : Twitter)

La raison de cette nouveauté est un appât du gain qui peut évoluer au cours du temps en positif, … comme en négatif. Comme le rappelle l’éditorialiste financier du Guardian (via courrierinternational.com), les actifs numériques en bitcoins “ont été et continuent à être assez volatils” (c’est-à-dire que le cours de cette cryptomonnaie ne connaît pas une importante stabilité).

Il poursuit en précisant que si Tesla ne voulait absolument pas risquer de perdre de l’argent l’entreprise pourrait, “convertir immédiatement ces paiements en dollars ou dans d’autres devises”.


Si ce moyen de paiement reste pour le moment réservé aux clients Américains, le reste du monde devrait connaître cette évolution plus tard dans l’année. Ce qui est fortement probable c’est que si les industriels se tournent vers les cryptomonnaies, leurs cours devraient fleurir à grande vitesse ! C’est que précise l’éditorialiste financier du Guardian (via courrierinternational.com) : "Les premiers à en tirer bénéfice sont les “promoteurs du bitcoin"".



Aujourd’hui, l’industrie de l’automobile évolue encore et c’est aussi ça qui fait la force de cet univers. Depuis plus d’un siècle des millions de voitures se vendent chaque année à travers le monde ! Après les stratégies financières du fordisme, nous découvrons aujourd’hui un nouveau moyen de payer son auto, grâce à Elon Musk. Assistons-nous au Muskisme ? Quoiqu’il en soit, aujourd’hui un Américain devra débourser tout de même 0,62 BTC pour un Model 3 de la marque Tesla (vendu à partir de 35 000 $).

Alors, convaincu par le nouveau monde de l’automobile ?



 
Vous aimerez aussi :


 


Inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News pour y laisser vos impressions dans l'espace commentaire ! (cliquez sur "login" en haut à droite de votre écran !)


Comments


bottom of page