top of page

4 mystères pour Halloween 2/2

Le 6 octobre dernier Grunge News vous comptait le mythe de Nessie, le monstre du Loch Ness et de Jack l’éventreur, L’assassin de Whitechapel.

Aujourd’hui, toujours à l’occasion de la saison d’Halloween, Grunge News revient avec ce nouvel article sur 2 autres mystères qui hantent toujours les esprits. Découvrez-les dès maintenant, laissez-vous plonger dans une lecture aussi trépidante qu’haletante… !

Au programme :

- L’un des mystères des profondeurs sous-marines les plus fous, celui de l’Atlantide.

- Le mystère d’un bateau fantôme qui naviguait seul et sans équipage dans les eaux de l’Atlantique dans les années 1800 …

L’Atlantide fait son apparition pour la première fois dans un ouvrage de Platon. Il y explique que la cité d’Atlantide aurait été engloutie en 9600 avant JC, par un cataclysme. Il décrit l’Atlantide comme une ville gigantesque, avec des richesses importantes et des cultures florissantes.


Voici à quoi la cité perdue d'Atlantide aurait ressemblé


L'Île serait peuplée par des guerriers, des intellectuels et dirigée par un système démocratique. C’était une cité riche, magnifique, à l’architecture unique, et très futuriste pour l’époque. Sa technologie extrêmement avancée en faisait un adversaire redouté de tous et était présenté comme étant parmi les plus grands conquérants de l’Antiquité.

Seulement, Platon explique aussi que le royaume des Atlantes aurait été noyé sous un déluge d’eau car ses habitants auraient sombré dans la corruption et le matérialisme.

Ci-dessus ; sculpture de Poséidon (reconnaissable à son trident) à Copenhague


Suite à son engloutissement au fond de l’océan, Atlantide fut rayée de toutes les cartes.

On raconte aussi que la ville, bâtie en l’honneur de Poséidon (Dieu de la mer et des océans) a sombrée dans un immense raz de marée provoqué par Zeus, le Dieu des Dieux et maître de la foudre.

Si les habitants de l'Atlantide ont provoqué la colère de Zeus, c’est parce qu’ils auraient essayé de conquérir la cité d'Athènes. Le peuple d'Atlantide n’étant plus capable de se contenter de leur simple ville.

Zeus alors furieux de voir que les Atlantes étaient dans l’incapacité de rester fidèles à leur origine divine déchaîna sa colère en rayant de la carte la magnificence d’Atlantide.


Beaucoup pensent que la cité sous-marine existait vraiment, au-delà du mythe créé par Platon. Le philosophe aurait créé, pour certains chercheurs, cette histoire pour des raisons politiques. Atlantide représenterait en réalité Athènes et viserait à prévenir des dangers qui menaçaient la plus importante cité Grecque de l’Antiquité.


Or Platon avait démenti que son histoire était une fiction, ce qui laisse planer le doute. De plus, ce récit n’est pas le seul à mentionner une cité engloutie par les eaux. Nous pouvons mentionner la ville d’Ys en Bretagne, la ville de Baia (elle, fût réellement engloutie), la ville d’Atlit Yam en ISRAËL, …


Un nombre important de géologues, climatologues et scientifiques pensent que l’île a réellement existé et serait toujours enfouie au fond de l’océan. Elle serait située aux horizons du détroit de Gibraltar.


Dans une conférence donnée il y a quelques années, un membre de l’Académie des Sciences affirmait que l’Atlantide pourrait avoir été engloutie par de brusques mouvements de l’écorce terrestre. Après tout, il existe des chaînes de montagnes sous-marines et personne n’a encore totalement exploré les fonds marins.

Ainsi, rien ne prouve qu’il n’existe pas de cité de l’eau …


Désormais passons au second mystère de cet article :

Le mystère du bateau fantôme, le Mary Celeste …

Date : Vendredi 4 décembre 1872 – 10H00

Localisation : Océan Atlantique à 650kms à l’est des Açores


Le navire Dei Gratia vogue sur les eaux quand son équipage aperçoit au loin un bateau flottant tristement. Il s’agit du Mary Celeste. Ses voiles son déchirées et après de multiples opérations, personne n’apparaît sur le pont.


Le capitaine David Reed Morehouse envoi alors 3 de ses hommes inspecter le vaisseau.


Or, à la surprise générale, pas une trace de vie. Le Mary Celeste est seul, sans son équipage pour lui porter secours. Les hublots sont ouverts, la majeure partie de la marchandise intacte ainsi que les cabines des marins, comprenant chacune effets et vêtements personnels. Il n’y a pas une trace de sang sur le pont, ce qui écarte toutes hypothèses d’une éventuelle mutinerie. Or, un fait perturbant est que dans la cuisine du navire, de la nourriture chaude fut retrouvée ainsi que 3 assiettes remplies de nourriture chacune accompagnée d’une tasse de thé ! De plus, 3 vêtements à sécher ont été retrouvés ce qui laisse davantage perplexe puisque l’ardoise de bord, censée être complétée chaque jour, est vide depuis le 25 novembre dernier !


Le tracé vert : Route du Mary Celeste

Le tracé orange : Route du Dei Gratia

Le cercle rouge : Point de la rencontre entre les deux navires


Il manquait donc au navire seulement une embarcation de sauvetage, un sextant et le chronomètre (seul chronomètre apporté dans l’expédition, ce qui est aussi un fait louche. Généralement les capitaines emportaient avec eux plusieurs chronomètres pour prévenir la perte ou le disfonctionnement d’un d’entre eux).

D’où vient le Mary Celeste ?

De son nom original, Amazon, le navire de commerce fut mis en service le 18 mai 1861 par le Canada. C’est en 1868 que le vaisseau est racheté par des armateurs américains qui le renomment du nom de Mary Celeste. Ce dernier vogue sur les flots sans problème jusqu’en 1872 …

Parti en mer du port de New York le 7 Novembre 1872, le capitaine Benjamin Briggs est celui qui va accompagner le Mary Celeste et son équipage de 10 marins, au cap de Gibraltar !

Pourtant ce n’est que quelques semaines plus tard que son bateau va être retrouvé vide de toute âme humaine.

Le Mary Celeste n’était, certes, pas dans un état rayonnant lors du départ mais était toujours en capacité d’effectuer des traversées !

Cette nouvelle ne choque pas toute la population. Pour certains, une malédiction aurait envoûté le navire depuis que lors de son premier voyage, le capitaine Robert McLellan avait trouvé la mort lors de la traversée …

Or pour les “plus“ rationnels, l’explication de la malédiction ne tient pas.

De multiples hypothèses ont été proposées et pourtant aucune n’a mise d’accord tout le monde.

Pour vous en énumérer quelques-unes :

- Un enlèvement extra-terrestre ;

- Une attaque de calmar géant ou d'une autre bête marine ;

- Une mutinerie générale ;

- Le cuisinier aurait empoisonné tout l’équipage ;

- Des trombes marines ;


Or l’explication la plus réaliste pour la plupart est la suivante :

Le capitaine Briggs, craignant qu’une explosion dû à la fermentation de l’alcool que le navire transportait, aurait ordonné à ses hommes de monter rapidement dans le canot de sauvetage pour s’écarter du danger. Ce serait pour cette raison que les hublots auraient été ouverts (pour faire ventiler les cales).

Après cet incident, le Mary Celeste fut rapporté à Gibraltar et continua de naviguer encore 12 ans !

En 1885, son actuel capitaine échoua volontairement le vaisseau sur la côte d’Haïti pour tenter de toucher les indemnités de l’assurance.

restes de l'épave du Mary Celeste


Finalement, entre le mystère de l’Atlantide et celui du Mary Celeste, nous pouvons dire que les fonds marins regorgent de réponses à toutes ces histoires. Seul Poséidon connaît alors le récit de la cité des Atlantes et seul l’océan connaît le destin funeste de l’équipage du bateau fantôme de 1872 ...


 
Vous aimerez aussi :

Alors, où s’arrête l’histoire, et où commence la réalité ?

Au programme dans la partie 1 :

Le Monstre du Loch Ness et Jack l’éventreur !(Certaines images pourront choquer un public non averti)

 


Match suspendu, la cause : OVNIS


Le 27 octobre 1954 en Florence en Italie, dix mille spectateurs assistent à une scène tout droit sortie de l’imaginaire. Une vingtaine d'objets volants non identifiés ...



Pour commenter cet article, inscrivez-vous / connectez-vous à votre compte Grunge News (en haut à droit de votre écran) !


Comments


bottom of page